Fuite des sujets philo des bacs techno, retard du début de l'épreuve et sujets de secours

Fuite des sujets philo des bacs techno, retard du début de l'épreuve et sujets de secours

Des élèves prennent part à l'épreuve de philiosophie du bac à Paris le 15 juin 2017

A lire aussi

AFP, publié le jeudi 15 juin 2017 à 11h25

Les candidats au bac technologique planchaient jeudi matin sur les sujets dits "de secours" pour l'épreuve de philosophie, qui a commencé avec un peu de retard, en raison d'une fuite repérée la veille par les services du ministère de l'Education, a indiqué ce dernier.

"Il peut y avoir eu dans certains centres d'examens jusqu'à une heure de retard" pour le début de l'épreuve, initialement prévue à 08H00, "le temps de d'imprimer" en nombre suffisant "les sujets de secours", a-t-on précisé.

Le ministère de l'Education a repéré mercredi soir une fuite des sujets de philo choisis par les commissions pour les 140.000 candidats au bac technologique. "On les a vus en ligne sur un média", qui les a depuis retirés, a-t-on expliqué.

Comme le veut la procédure en cas de fuite ou de présomption de fuite, il a été décidé de se rabattre sur les sujets de secours, qui sont préparés pour servir de remplacement en cas de pépin.

Les candidats ont donc planché au final sur "Y-a-t-il un mauvais usage de la raison?", "Pour trouver le bonheur, faut-il le rechercher?" ou pu choisir de commenter un extrait de "Education et sociologie" d'Emile Durkheim (1922).

Ce n'est pas la première fois que les sujets de secours sont utilisés. Chaque année, les commissions qui conçoivent les intitulés dans toutes les disciplines créent au total 2.900 sujets, toutes matières confondues -- dont 80 pour la seule philosophie. 

Mais désormais, avec les réseaux sociaux, notamment Twitter, les informations se propagent beaucoup plus vite, explique-t-on au ministère.

Les candidats des DOM-TOM ou des lycées français de l'étranger ont pour beaucoup des sujets différents de ceux de la métropole pour prendre en compte les dates différentes des examens ou le décalage horaire.

En 2015, le rectorat de La Réunion avait envoyé plusieurs heures trop tôt aux journalistes de l'île les sujets de philosophie que les candidats au bac technologique devaient passer dans l'après-midi, avant de les exhorter à ne pas les dévoiler.

Au final, les candidats de La Réunion ont eu droit aux sujets de secours, tandis que ceux de la métropole ont conservé les sujets originaux, le ministère estimant "extrêmement limité" le risque de diffusion des intitulés. 

 
11 commentaires - Fuite des sujets philo des bacs techno, retard du début de l'épreuve et sujets de secours
  • fuite de philo Félicie aussi

  • Il y a et il y aura toujours de fuites aux examens.
    J' ai 67 ans, et il y en avait déjà lorsque j' étais étudiant.
    Il nous était posé des questions qui n'étaient même pas au programme ! Je me souviens avoir dit aux examinateurs à l' oral : '' cette question n' est pas au programme ''. Qu'est-ce qui se passe si je ne vous répond rien ? Les examinateurs se sont regardés , et ils étaient bien embarrassés ! J' ai fini par prendre la question et au final de l' examen, j' ai même eu une mention !

  • Pourquoi l'EN n'est elle pas équipée d'un bataillon de plombiers ( même polonais ),pour colmater immédiatement ttes ces fuites ?.......

  • C'est lamentable. Les fonctionnaires de l'Education Nationale sont au-dessous de tout. Les élèves n'apprennent plus rien. Le niveau du bac a considérablement baissé et en plus ils ne son pas capables d'assurer la sécurité de l'examen!

  • Pour commencer ... à quoi sert la philo pour un bac TECHNIQUE ???
    A l'époque pour moi : Bac science (ça s’appelait "D") en 1980) et la Philo était coef ... 4 !
    Ça ne m'a jamais, au grand jamais servi à quoi que ce soit !
    Des heures de bachotages en pure perte qui auraient été plus utile pour les maths et la physique !
    Si cette matière peut sembler normale pour les "littéraires", je n'ai jamais compris pourquoi l'éducation nationale s'obstinait à l'imposer à tout le monde ... au détriment de l'enseignement des langues vivantes (parce que franchement ... le Latin et le Grec ...!) qui aujourd'hui sont de plus en plus indispensables !
    Nous sommes (une fois encore) le seul pays d'Europe à encore imposer la philo à tout le monde, en dépit du bon sens !
    Mais faire évoluer l'éducation Nationale revient à essayer de déplacer un menhir (j'habite en Bretagne (lol) !)

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]