FN : l'exclusion de Jean-Marie Le Pen validée

FN : l'exclusion de Jean-Marie Le Pen validée

Jean-Marie Le Pen, le 5 octobre 2016 au tribunal de Nanterre

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 17 novembre 2016 à 14h45

La justice a tranché et la décision s'applique immédiatement. Jean-Marie Le Pen est exclu du Front national.

Il n'est donc plus membre du parti qu'il a cofondé et présidé pendant près de 40 ans, mais conserve malgré tout son statut de président d'honneur.

Une décision dénoncée par la présidente du parti, Marine Le Pen. "C'est du grand n'importe quoi, c'est aberrant. On peut donc rester président d'honneur d'un parti, sans en être membre, et donc pourquoi pas en étant membre d'un autre parti politique", a-t-elle déploré.



Le tribunal de grande instance (TGI) de Nanterre considère dans son jugement que le bureau exécutif du FN, qui a exclu le cofondateur du parti en août 2015 après une énième série de provocations, a agi conformément à ses statuts. La demande de réintégration de M. Le Pen parmi ses membres est donc rejetée. Toutefois, il "demeure investi" de sa qualité de président d'honneur et, "en conséquence", "devra être convoqué en qualité de membre de droit de toutes les instances" dirigeantes du parti dirigé par sa fille Marine Le Pen et pourra y "participer", "sous astreinte de 2.000 euros par infraction constatée", écrivent les juges. "Aucune disposition statutaire ne précise que le président d'honneur doit être membre du Front national", notent les magistrats.

Son avocat, Frédéric Joachim, s'en réjouit. Pour lui, l'exclusion en tant que membre "n'a pas d'importance et tout ce qui compte c'est la qualité de président d'honneur". "Nous considérons ça comme une victoire pour M. Le Pen", a-t-il déclaré jeudi 17 novembre 2016 à la sortie de l'audience. À trois reprises l'an dernier, la justice avait donné raison au père de l'actuelle présidente du FN.

La décision est applicable immédiatement, même si le parti fait appel. Elle tombe à quelques mois de la présidentielle, pour laquelle Jean-Marie Le Pen n'a toujours pas dit s'il soutiendrait sa fille.

- LE FN CONDAMNÉ À 15.000 EUROS -

Les juges du tribunal de Nanterre ont également condamné le Front national à 15.000 euros de dommages et intérêts. Le cofondateur du parti d'extrême-droite, aujourd'hui âgé de 88 ans, avait été suspendu du FN en mai 2015 puis ensuite exclu. Cette mesure avait été prise en raison de sa défense du maréchal Pétain et de ses propos controversés sur les chambres à gaz, qui lui ont valu une condamnation à 30.000 euros d'amende.

Le bureau exécutif du FN avait exclu Jean-Marie Le Pen en août 2015 après une énième série de provocations, un "combat éprouvant", a déclaré jeudi sa fille. "Il ne nous a laissé aucun autre choix que celui-là (...). On avait tous de la révérence pour lui, mais il n'était plus possible de faire de la politique avec lui", a-t-elle estimé. "Ça m'a brisé le cœur (de devoir l'exclure, ndlr), mais on l'a fait pour les millions de Français qui croient en nous, pour ne pas laisser Jean-Marie Le Pen casser le parti", a-t-elle encore expliqué.

 
53 commentaires - FN : l'exclusion de Jean-Marie Le Pen validée
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]