Fausses alertes à la bombe dans le Nord : deux peines de prison ferme

Fausses alertes à la bombe dans le Nord : deux peines de prison ferme

Un hôpital et une gare avaient dû être évacués dans le Nord (illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 31 juillet 2016 à 20h40

-En plein état d'urgence, les "canulars" faisant croire à des menaces d'attaques terroristes sont sévèrement sanctionnés par la justice. Un habitant de Maubeuge et un Roubaisien de 28 ans ont été condamnés tous les deux à des peines de prison ferme pour avoir lancé des messages de menace d'attentat à la bombe.

-

Au cœur d'un été marqué par la menace terroriste, la justice a prononcé deux peines "dissuasives" de prison ferme envers deux prévenus, coupables d'avoir causé de fausses alertes à la bombe. Le premier, un Maubeugeois de 48 ans avait passé un coup de téléphone anonyme dans la soirée de mercredi 27 juillet au centre hospitaliser de Sambre-Avesnois, près de Valenciennes et à quelques kilomètres de la frontière belge, lançant à une standardiste "J'ai mis une bombe dans ton établissement".

GARES ET HOPITAUX, DES SITES "SENSIBLES" ET PARTICULIÈREMENT SURVEILLÉS

La menace avait été prise très au sérieux par la direction de l'établissement et les forces de l'ordre. L'hôpital avait alors été fouillé dans les moindres recoins pendant près de quatre, mobilisant policiers, militaires et chiens renifleurs. Le parquet a infligé une peine de six mois de prison ferme à l'individu, pour son comportement jugé irresponsable qui a affecté le fonctionnement de l'établissement, qui accueillait 447 patients le soir du canular.

Un autre individu, à Roubaix, a commis une "blague" similaire du plus mauvais goût, mardi 26 juillet, à Roubaix. Un homme de 28 ans avait appelé la police en menaçant "Ce soir, la gare va péter!", selon La Voix du Nord, qui rapporte l'affaire. S'en était suivie une suspension totale du trafic ferroviaire et l'établissement d'un périmètre de sécurité qui avait paralysé la zone pendant plus de deux heures. "Jonathan V." a été condamné à quatre mois de prison ferme.

 
10 commentaires - Fausses alertes à la bombe dans le Nord : deux peines de prison ferme
  • Pourquoi le nom du Maubeugeois n'apparaît pas sur ce article,contrairement au roubaisien.
    Doit-on le cacher !!!
    La justice a bien réagit !!!

  • si on pouvait punir aussi vite les autres faiseur de troubles, les émigrés qui pourrissent la vie des gents à calais , les voleurs, les casseurs, les petits voyous des quartiers qui perturbe la société et attaques la police, les pompiers avec des projectiles. et de plus brule des voitures de leurs propre quartier.
    il est normal que les instigateurs de ces fausses alertes soit punis.
    comme d'habitude justice à 2 vitesses.
    ce terroriste dans sa prison avec ces privilèges et qui nous coute une fortune chaque jour, doit on continuer à l'accepter.

  • Dans ce cas la prison ne sert à rien elle peut même conduire au pire, un an de travaux d'intérêt général réellement effectués serait plus approprié et formateur. Exemple repeindre les salles de classes de notre collège délabré.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]