EURO 2016 : les 8 points pour comprendre l'événement

EURO 2016 : les 8 points pour comprendre l'événement

L'EURO 2016 débute vendredi 10 juin au Stade de France

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 09 juin 2016 à 14h25

- La France passe à l'EURO : les Bleus affrontent vendredi 10 juin la Roumanie en ouverture du tournoi au Stade de France (21h00), en rêvant des sacres à domicile de l'EURO 1984 et du Mondial 1998. Voici les 8 éléments à retenir pour mieux comprendre la compétition "côté terrain".

-

• Les sites

10 stades seront mis à contribution. Le Stade de France accueillera sept rencontres, dont le match d'ouverture France-Roumanie, et la grande finale un mois plus tard, dimanche 10 juillet.
En province, trois stades accueilleront six matchs : le stade Pierre Mauroy de Lille, le stade Vélodrome de Marseille, et le flambant neuf Grand stade de Lyon, élu par ailleurs plus beau stade de la compétition.

• Les dates

La phase de poule de l'EURO se disputera du vendredi 10 au jeudi 23 juin. Les rencontres se disputeront à trois horaires : 15h00, 18h00, et 21h00. Les derniers matchs de chaque groupe se disputeront à la même heure. Les phases finales se disputeront à partir de samedi 25 juin.

Huitièmes de finale : 25-26-27 juin
Quarts de finale : 30 juin, 1er, 2, et 3 juillet.
Demi-finales : 6 et 7 juillet
Finale : 10 juillet

• Les billets

Après plusieurs phases de mise en vente, la quasi-intégralité des sésames pour les matchs de la compétition ont trouvé preneurs. Quelques billets sont encore disponibles pour certaines rencontres du premier tour, dont le match d'ouverture France-Roumanie. Les prétendants doivent toutefois prévoir leur compte en banque en conséquence : les places restantes les moins chères sont vendues à 249 euros. D'autres matchs attirent moins les foules. Parmi eux, Russie-Slovaquie, Ukraine-Irlande du Nord, ou encore Roumanie-Albanie. Pour ces trois oppositions, plus de 1.000 billets sont toujours en vente.

• Les équipes

Pour la première fois de l'histoire de la compétition, l'EURO accueille 24 équipes. Cet élargissement est le résultat de la volonté d'ouverture aux nations mineures du football de l'UEFA, et de son président français Michel Platini, qui a depuis démissionné de ses fonctions après la suspension de 4 ans infligée à son égard par la justice interne de la Fifa. L'ancien meneur de jeu des Bleus, vainqueur de l'édition 1984 organisée en France, ne "viendra pas"alors que la Fifa avait précisé mercredi qu'il pourrait être invité en tant que personne sans fonction officielle malgré sa suspension de quatre ans.


• Être pays-hôte, un gage de réussite ?

La France accueille le Championnat d'Europe des nations pour la troisième fois de son histoire, après 1960 et l'édition victorieuse de 1984. En 14 éditions et outre la France, seule l'Espagne a réussi à gagner la compétition en tant que pays-hôte, en 1964. Accueillir l'événement n'est donc pas gage de réussite, et ce dès le début de la compétition. Depuis 2004 inclus, seule l'Ukraine a remporté son match d'ouverture en tant que pays-hôte.


• Les favoris

Championne du montre en titre, l'Allemagne doit assumer son statut de favori malgré deux dernières années en demi-teinte. À côté d'elle, l'Espagne, double-tenante du titre, peut viser un incroyable triplé. La France, quant à elle, est redoutée pour son armada offensive qui fait d'elle un prétendant logique au titre continental, à domicile.

Les incontournables : Allemagne, Espagne, France
Les prétendants : Belgique, Angleterre, Portugal
Les surprises : Croatie, Pologne
La grande inconnue : Italie

• La mascotte officielle

Après le légendaire "Footix", qui avait marqué la Coupe du monde 1998 organisée en France, "Super Victor" prend le relais pour l'EURO 2016. Le nom de cet emblème de l'EURO a été décidé à l'issue d'une consultation en ligne, où les internautes avaient été invités à choisir entre trois noms potentiels. Les patronymes "Goalix", et "Driblou" avaient alors été recalés.


• L'hymne officiel

La chanson rythmant la compétition a été composée par le DJ français David Guetta, et s'intitule "This One's For You".

Le choix d'un hymne en anglais avait été critiqué par plusieurs élus, dont le secrétaire d'Etat à la Francophonie André Vallini. "On est dans une compétition internationale, européenne qui se déroule en France sous les yeux du monde", a répondu la ministre de la Culture Audrey Azoulay. "David Guetta est un grand artiste français, il nous représente magnifiquement à travers le monde et on doit lui en être reconnaissant", a t-elle également souligné.
 
24 commentaires - EURO 2016 : les 8 points pour comprendre l'événement
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]