EURO 2016 : incidents lors de République Tchèque-Croatie et Espagne-Turquie

EURO 2016 : incidents lors de République Tchèque-Croatie et Espagne-Turquie

Des fumigènes ont été lancés sur le terrain lors du match République Tchèque-Croatie vendredi 17 juin 2016 au stade de Saint-Étienne.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 18 juin 2016 à 07h46

- Le match entre la République Tchèque et la Croatie a dû être interrompu vendredi à Saint-Étienne après des jets de fumigènes de la part de supporters croates, blessant légèrement un stadier. À Nice, au moins 16 personnes ont été placées en garde à vue en marge d'Espagne-Turquie.

-

"Ce ne sont pas des supporters, mais des terroristes du sport", a fustigé le sélectionneur croate Ante Cacic à l'issue du match République Tchèque-Croatie (2-2) à Saint-Étienne. Ce sont des "ennemis de la Croatie", qui "haïssent leur équipe et leur pays", a tonné la présidente Kolinda Grabar-Kitarovic sur Facebook. Six jours après les violents affrontements à Marseille en marge d'Angleterre-Russie, les hooligans ont une nouvelle terni l'EURO 2016 vendredi 17 juin.

Alors que le score était de 2-1 pour les Croates, plusieurs fumigènes ont été jetés sur la pelouse par certains de leurs supporters. Des stadiers sont entrés sur le terrain pour tenter de les éteindre. Un pétard a alors été lancé de la même tribune et a explosé aux pieds d'un stadier, d'abord étourdi par la détonation, qui s'est ensuite éloigné en courant. Il a été légèrement touché sous un œil, à une oreille et à un bras, selon BFMTV. La rencontre a été interrompue quatre minutes par l'arbitre et le bout de tribune d'où venaient les fumigènes a été évacué par les stadiers.

Ironie du sort, ces incidents provoqués par les Croates ont peut-être coûté à l'équipe sa qualification en 8e de finale. Avant l'interruption de match, la Croatie menait 2-1 et était qualifiée, mais juste après la reprise, elle a concédé un penalty qui a permis l'égalisation tchèque.

RISQUES DE SANCTIONS

La Croatie risque maintenant des sanctions de l'UEFA, qui a ouvert une procédure disciplinaire. Une suspension avec sursis ? C'est la peine infligée à la Russie pour les incidents au Vélodrome à la fin du match contre l'Angleterre samedi dernier. Les fans croates sont des récidivistes. Lors des qualifications de l'EURO, la Croatie avait été sanctionnée d'un retrait d'un point et de deux matchs à huis clos pour une croix gammée tracée sur le terrain du match contre l'Italie en juin 2015 à Split.

D'autres incidents similaires mais de moindre ampleur ont eu lieu à Nice, à la fin d'Espagne-Turquie (3-0), quand trois fumigènes et quatre pétards ont été allumés dans la tribune turque. Au moins 16 personnes ont été placées en garde à vue. L'homme de nationalité française qui avait allumé deux des fumigènes a été interpellé et placé en garde à vue. Trois Français d'origine turque ont également été placés en garde à vue pour avoir allumé ou transporté des fumigènes devant une porte d'entrée du stade, avant le début du match. Également en garde à vue, un Français qui a tenté de rentrer sur le terrain durant la rencontre mais a été immédiatement stoppé. Onze ultras espagnols ont par ailleurs été interpellés plusieurs heures auparavant. Deux auraient porté des coups à un gérant de supérette qui refusait de leur vendre de l'alcool, dans l'après-midi. Ils ont été repérés avec l'aide de six policiers espagnols spécialisés dans les hooligans qui patrouillaient dans les rues de Nice.

Les fédérations de Croatie et Turquie connaîtront lundi les sanctions de l'UEFA, a indiqué ce samedi l'instance européenne du football.

 
52 commentaires - EURO 2016 : incidents lors de République Tchèque-Croatie et Espagne-Turquie
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]