Épisode méconnu de 1940, l'opération Dynamo a inspiré le "Dunkerque" de Nolan

Épisode méconnu de 1940, l'opération Dynamo a inspiré le

Le metteur en scène américano-britannique Christopher Nolan pose à Dunkerque le 19 juillet 2017

A lire aussi

AFP, publié le mardi 18 juillet 2017 à 08h08

Prises en étau dans le nord de la France par les troupes allemandes, les forces alliées cherchent à évacuer vers l'Angleterre: du 26 mai au 4 juin 1940, l'opération "Dynamo" est lancée sur les plages de Dunkerque, sous le commandement de l'amiral britannique Bertram Ramsay. 

Cet épisode de la Deuxième Guerre mondiale, beaucoup moins connu en France qu'il ne l'est en Grande-Bretagne, est au cœur du dernier film du réalisateur britannique Christopher Nolan, "Dunkerque", en salles mercredi en France et en Belgique.

En neuf jours, pas moins de 338.220 combattants - en majorité britanniques mais également français (123.000) et belges (16.800) - sont évacués dans des conditions inouïes. 

Alors que les ferries, chalutiers, remorqueurs et autres gros navires britanniques offrent des cibles faciles aux bombardements allemands, le gouvernement britannique réquisitionne près de 370 petites embarcations civiles, baptisées "Little Ships".

Depuis les plages de Dunkerque, deux possibilités s'offrent aux soldats: soit monter à bord des gros navires qui accostent sur la jetée, soit faire la queue sur la plage pour monter dans de petits bateaux qui font le va-et-vient vers les bâtiments qui mouillent au large.

Sur le papier, l'opération parait simple -  la météo étant plutôt clémente et la mer d'huile - mais elle a vite été compliquée par les attaques des avions ennemis. Le 29 mai, au plus fort de l'évacuation, 400 bombardiers allemands, protégés par 180 avions de chasse, pilonnent les plages dunkerquoises et les navires au large. 

Une fois embarqués, les soldats ne sont pas pour autant en sécurité: 60 kilomètres séparent Dunkerque et Douvres, dans la route la plus directe. Mais celle-ci est à portée des canons ennemis installés à Calais, et la voie la plus sûre oblige à faire un détour de 20 km. 

Le 4 juin 1940, le dernier navire britannique, le Shikari quitte Dunkerque. Laissant derrière lui 35.000 soldats qui n'ont pas réussi à embarquer. 

Sur les 848 bateaux de toutes tailles réquisitionnés pour l'opération, 235 se sont retrouvés au fond de l'océan, coulés par les bombardiers ou les torpilles de sous-marins allemands. Près de 5.000 soldats périront noyés, selon l'historien dunkerquois Patrick Oddone.

cdu/fmi/alu/mm

 
11 commentaires - Épisode méconnu de 1940, l'opération Dynamo a inspiré le "Dunkerque" de Nolan
  • En 1940 les nazis avaient traversé par surprise les Ardennes et fonçaient vers le sud ouest pour prendre à revers toutes les forces britaniques et franco belges pour les enfermer dans la poche de Dunkerque , mais l 'armée de terre nazie a ensuite arrêté son offensive au lieu de capturer la poche ou de la réduire !
    Tout simplement parce que le chef de l 'aviation allemande Guering avait demandé a Hitler d'arrêter la whermart en disant , laissez les moi , je vais réduire cette poche avec l'aviation ! Cette tergiversation a permit de sauver davantage de soldats alliés !

  • Un épisode encore plus méconnu de la population actuelle, qui n'est pas ou très peu évoqué dans les manuels d'histoire et qui n'est JAMAIS célébré, c'est la grande et sanglante bataille de la prise de PARIS le 14 Juin 1940

  • Il serait bien de rappeller que 100.000 soldats francais sont morts en 1940.
    On les oublie trop souvent...

  • combien y avait il de genéraux,ou d'officiers superieur dans ces 30 000 soldats restés sur la plage.

  • comme toujours l'Histoire est incomplète..... les Espagnols ont été oubliés
    1939
    Mon beau Père faisait parti de ces réfugiés républicains, amassés sur les plages d’Argeles sur Mer , 90.000 personnes coincées entre les barbelés et le front de mer...qui servait de latrines...
    les autorités ont imposé leur choix... soit mon beau Père revêtait l'uniforme .. soit il retournait dans son pays Franquiste.

    de nombreux espagnols se sont retrouvé embrigadés dans cette armée française...
    sans se battre.. ils se sont retrouvés coincés à Dunkerque..
    Tandis que la France s'occupait des français, le gouvernement anglais , des siens.... Les Espagnols se sont retrouvés tout seuls
    Le Gouvernement Français ne voulant pas de rouges communistes...le bataillon de républicain a été confié à l'armée allemande.
    Mon beau père et ses compagnons, se sont retrouvés à Mauthausen , près de 5 ans de captivité dans ce camp de la mort.

    une fois libéré...le gouvernement ne l' a pas reconnu comme ses compagnons comme anciens combattant malgré l'uniforme mais comme déporté politique..
    L'état français ne lui jamais versé d'indemnités.... quant à La République Fédérale Allemande, elle lui versait mensuellement à titre de "dédommagement" 3.000 fcs. jusqu'à sa mort

    c'est en l'honneur de mon Beau-Père que j'écris cette page
    C'était en 1940.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]