Égalité salariale : dans le privé, les femmes gagnent 14% de moins que les hommes

Égalité salariale : dans le privé, les femmes gagnent 14% de moins que les hommes

L'écart de rémunération entre les femmes et les hommes dans le privé était de 17% en 1995 (photo d'illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 05 juillet 2017 à 18h28

Qualification, diplôme, expérience professionnelle, ancienneté... À ces critères, s'ajoutent une part "inexpliquée" de l'écart salarial.

Dans le secteur privé, les femmes salariées gagnaient en moyenne 14% de moins à l'heure que les hommes en 2014, selon l'Insee dans son étude "Emploi, chômage, revenus du travail", publiée mardi 4 juillet. Cette inégalité salarial, régulièrement décriée par les associations féministes, baisse lentement. Elle était de 17% en 1995.

Pour expliquer cet écart de salaire horaire, l'institut des statistiques met en avant des différences dans le niveau de qualification, de diplôme, d'expérience professionnelle, d'ancienneté et d'âge, ou par des différences d'employeur (secteur d'activité ou taille d'entreprise), précise l'Insee dans son étude "Emploi, chômage, revenus du travail".

Interruptions de carrière plus fréquentes 

Les femmes occupent en effet moins souvent que les hommes des postes de cadres ou de professions intellectuelles supérieures, généralement les mieux rémunérées, et elles sont plus représentées dans des secteurs où les salaires sont moins élevés, comme l'hébergement-restauration. Elles ont aussi en moyenne moins d'expérience que les hommes, en raison d'interruptions de carrière plus fréquentes.

Mais en excluant ces critères de l'analyse, il resterait encore 8 points d'écart salarial entre eux. Cet écart "inexpliqué", lié en grande partie à une moindre valorisation de l'expérience professionnelle des femmes, s'est réduit de quatre points depuis 1995.

Un écart marqué chez les cadres 

Au-delà du secteur et des différences de caractéristiques individuelles des salariées, les entreprises jouent un rôle limité dans les inégalités de salaires entre les sexes, si l'on prend l'ensemble des salariés du privé, estime l'Insee. Pour les cadres en revanche, près de la moitié de l'écart de salaire horaire moyen entre femmes et hommes provient des inégalités internes à l'entreprise. 

Les salaires des cadres sont en effet plus souvent le résultat d'une négociation directe entre le salarié et son employeur, au cours de laquelle hommes et femmes peuvent différer dans leur comportement de négociation, leurs attentes en termes de rémunération, et les employeurs peuvent y répondre différemment selon le sexe.

 
17 commentaires - Égalité salariale : dans le privé, les femmes gagnent 14% de moins que les hommes
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]