Edouard Philippe : "Un chef, ça assume, ça ferme sa gueule"

Edouard Philippe :

Le Premier ministre a décidé de s'inspirer de son ami Alain Juppé (photo d'illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 16 juillet 2017 à 12h56

Deux mois après avoir été nommé Premier ministre, Edouard Philippe se confie sur sa nouvelle fonction dans les colonnes du Journal du Dimanche (JDD).



"Quand vous êtes Premier ministre, vous êtes une fonction", estime le chef du gouvernement avant d'ajouter : "Vous êtes chef de gouvernement et vous êtes là pour ça" ."Je m'astreins à habiter la fonction", explique le chef du gouvernement, qui n'a pourtant pas "l'impression de se contraindre" dans ce qu'il dit.

"Je suis au début et j'assume le fait d'apprendre", affirme encore le nouveau Premier ministre. Il assure par ailleurs n'avoir perdu aucun ami pendant la campagne présidentielle et n'exclut pas de publier "un jour, un livre de réflexions sur le pouvoir".

"J'AI COMPRIS CE QU'ÉTAIT UN CHEF"

"Je dois tenir compte des réactions disproportionnées du système médiatique", reconnaît Edouard Philippe, qui a récemment été accusé de sexisme à cause d'une scène de sexe repérée par les médias dans son second livre, écrit avec Gilles Boyer.

"J'ai lu plusieurs articles qui expliquaient que j'étais un abominable machiste", déplore le Premier ministre. Il considère qu'il faut "faire attention à ces minuscules choses qui risquent de faire perdre le cap de l'essentiel".

Proche d'Alain Juppé, Edouard Philippe n'hésite pas à prendre exemple sur le maire de Bordeaux, qui a lui aussi été Premier ministre entre 1995 et 1997. "Alain Juppé a supporté seul toutes les conséquences d'un système dont la droite RPR a profité", rappelle le Premier ministre.

Il en a d'ailleurs tiré une leçon : "J'ai compris ce qu'était un chef. Ça assume, ça ferme sa gueule, ça continue".

 
88 commentaires - Edouard Philippe : "Un chef, ça assume, ça ferme sa gueule"
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]