Échirolles : ils bloquent la construction d'une crèche pour être embauchés sur le chantier

Échirolles : ils bloquent la construction d'une crèche pour être embauchés sur le chantier

Panneaux d'accès à un chantier parisien le 28 janvier 2011 (illustration).

A lire aussi

orange avec AFP, publié le jeudi 20 juillet 2017 à 19h34

Le chantier d'une crèche d'un quartier d'Échirolles (Isère) est au point mort. Des jeunes de ce quartier défavorisés ont bloqué le chantier voilà deux mois, révèle Le Parisien jeudi 20 juillet.

La crèche et halte-garderie devaient accueillir une quarantaine d'enfants à la rentrée de septembre 2017, mais il faudra que les habitants patientent.

Le 17 mai, "des jeunes du Village 2 prennent à partie les ouvriers", raconte Le Parisien. "Vous arrêtez le chantier ou l'on va vous sortir violemment. Et si vous nous dénoncez, on vous retrouvera et on s'en prendra à vos familles", auraient menacé les assaillants. Leur revendication ? Être embauchés sur le chantier qui se tient dans "leur quartier", assure le quotidien.



Le 12 juin, les ouvriers ont bien tenté de reprendre les travaux, mais les individus hostiles sont revenus à la charge. "La police municipale intervient. Les agents sont pris à partie à leur tour. La police nationale est appelée à la rescousse", détaille Le Parisien qui ajoute que deux jeunes ont été appréhendés et comparaîtront pour outrage. Apeurés, les ouvriers refusent de reprendre le chantier, resté au point mort depuis deux mois.

"DE NOUVELLES FORMES D'APPROPRIATION DES TERRITOIRES"

En colère, le maire d'Échirolles a adressé une lettre au préfet de l'Isère dont le Parisien divulgue un extrait : "Il est inacceptable que de telles situations perdurent au mépris des habitants, des villes concernées et des forces de sécurité. Il s'agit de nouvelles formes d'appropriation de territoires par des petits groupes n'hésitant pas à avoir recours aux menaces, à la violence et au racket envers les entreprises afin de continuer à les contrôler pour protéger leurs trafics. Il y a urgence à réagir le plus fermement possible".

Derrière l'affaire du chantier bloqué, se cacherait une affaire plus vaste, celle d'un petit groupe de personnes voulant prendre le contrôle sur le quartier. Une situation que dénoncent certains habitants de la cité, constate Le Parisien. Ce groupe pourrait être lié au trafic de drogue. "Début juillet, de plusieurs personnes impliquées dans un trafic de stupéfiants. Parmi les interpellés, deux auraient participé au blocage du chantier", affirme le quotidien.



TF1 s'est entretenu avec l'un des jeunes du quartier qui a bloqué le chantier. "Pour se faire entendre, il faut passer par la force. Cela fait 10 ans qu'on ne leur dit rien, ils nous calcule pas, ils nous laissent !", réagit l'un d'eux au micro de la première chaîne. Selon LCI, la préfecture aurait décidé d'organiser une réunion dans les jours à venir pour sortir de l'impasse. La chaîne d'information en continu avance que le chantier pourrait reprendre en septembre "sous la surveillance de la police municipale".
 
36 commentaires - Échirolles : ils bloquent la construction d'une crèche pour être embauchés sur le chantier
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]