Drôme : une grand-mère et son petit-fils oubliés sur une aire d'autoroute

Drôme : une grand-mère et son petit-fils oubliés sur une aire d'autoroute

Un bus de la société Flixbus le 28 décembre 2016 aux Pays-Bas (photo d'illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 18 juillet 2017 à 13h36

Un voyage qui ne s'est pas déroulé comme prévu. Une grand-mère et son petit-fils de 9 ans ont été laissés sur une aire de repos de l'autoroute A7, non loin de Montélimar (Drôme), où leur bus avait fait escale, rapporte le Dauphiné libéré mardi 18 juillet.

La voyageuse a bien tenté de contacter la société européenne de transport Flixbus avec laquelle elle voyageait avec le jeune garçon, sans succès. La grand-mère a alors alerté la gendarmerie qui les a pris en charge. Ce sont finalement deux autres voyageurs qui ont accepté de reconduire petit-fils et grand-mère à leur domicile.



LA SOCIÉTÉ FLIXBUS DÉJÀ MISE EN CAUSE

Le Dauphiné libéré évoque une histoire similaire qui avait suscité la polémique dans la Drôme en juillet 2016. Une adolescente de 17 ans avait été abandonnée sur une aire d'autoroute, car elle n'avait pas respecté la durée de la pause établie par le chauffeur. Une unité du GIGN était intervenue pour la ramener chez elle. Là encore, le chauffeur appartenait à la société Flixbus. "Nos chauffeurs se doivent de respecter les horaires. Lors d'une pause sur une aire d'autoroute, les passagers sont donc tenus de respecter le temps de pause et de remonter dans le bus avant la fin de celle-ci", aurait répondu la société de transport à un mail de protestation envoyé par une passagère du bus. Selon la voyageuse, le chauffeur n'avait même pas klaxonné pour alerter la jeune fille.
 
29 commentaires - Drôme : une grand-mère et son petit-fils oubliés sur une aire d'autoroute
  • Ca me rappelle le bon temps, où nous allions à Paris grâce à notre CE par le car, ce qui a permis à ma fille de faire quelques voyages. Mais avant de démarrer au retour, le chauffeur faisait ce que nous appelions l'appel , et jetait un coup d'oeil en parcourant l'allée du bus. Pourtant il avait aussi à respecter des horaires

  • Bien entendu on vous dit que les pauses ont une fin, que les chauffeurs n'ont pas à jouer les nounous, mais il faut surtout que ce soit rentable dans le temps, et on ne se préoccupe pas comme dans certains transports de vérifier si tout le monde est bien à bord . Une autre question, les voyageurs ne s'étaient pas étonnés de deux sièges vides, alors qu'ils étaient occupés avant la pause

  • On oublie bien un enfant de 4 ans au fond du bus alors pourquoi pas une grand-mère on demande au chauffeur de conduire pas de réfléchir

  • le chauffeur a raison , l'heure c'est l'heure , et quand vous prenez l'avion ou le tgv , c'est pareil ils ne vous attende pas

  • ce sont les "bus Macron", combien d'entre nous vont aussi se retrouver sur le bord de la route, laissés là par le président jupitérien?
    celui qui ne supporte pas la contradiction.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]