Dossier Tati : Thomas Hollande tacle Emmanuel Macron

Dossier Tati : Thomas Hollande tacle Emmanuel Macron

Thomas Hollande en novembre 2016.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 13 mai 2017 à 22h27

Le fils de François Hollande, avocat des salariés de Tati et Fabio Lucci, attend que le nouveau gouvernement s'empare du dossier. Il a également dénoncé un dispositif "pervers" de la loi Macron.

Il a fustigé la loi Macron et interpellé le président Macron. Thomas Hollande, avocat des salariés des enseignes en difficulté Tati et Fabio Lucci, a appelé samedi 13 mai Emmanuel Macron à s'engager sur ce dossier qui concerne 1.754 salariés. À la veille de la passation de pouvoir, le fils de François Hollande se trouvait au rassemblement, face à un magasin Eram rue de Rennes à Paris, pour réclamer des reclassements au sein du groupe Eram, qui compte des enseignes comme Bocage, Texto, France Arno ou Mellow Yellow. L'occasion pour l'avocat de dénoncer un dispositif de la loi Macron sur les licenciements collectifs. "L'une des difficultés de ce dossier, c'est la loi Macron", a-t-il lâché au Parisien. 

La loi Macron, une loi à l'effet "pervers"

"Dès que le nouveau gouvernement sera nommé, on l'interpellera sur ce dossier, surtout que c'est la loi Macron qui a supprimé l'obligation pour les groupes de financer les PSE de leurs filiales en redressement judiciaire", a-t-il taclé. Et de dénoncer l'effet "pervers" de cette loi qui "pousse des groupes à abandonner leurs filiales et à les mettre en redressement judiciaire pour ne pas assumer leurs responsabilités", a-t-il ajouté.

Agora Distribution, en redressement judiciaire, compte 140 magasins et 1.754 salariés travaillant dans les enseignes Tati, Fabio Lucci, Gigastore et Degrif'Mania. Thomas Hollande est l'avocat de l'une des trois structures qui composent Agora Distribution.

Macron attendu au tournant

Le gouvernement formé par Emmanuel Macron, et qui devrait être dévoilé en début de semaine prochaine, sera attendu de pied ferme dans ce dossier. "Le nouveau président a dit qu'il s'investirait sur les dossiers sociaux, on l'a vu dans le dossier Whirlpool, il y a 290 salariés, dans ce dossier, il y a plus de 1 7000 salariés donc on espère que le nouveau gouvernement va se mobiliser et faire pression sur le groupe Eram pour éviter les licenciements" a mis en garde Thomas Hollande, lors de ce rassemblement organisé par l'intersyndicale CFDT, CGT, CFTC et Unsa du groupe Eram, propriétaire de la filiale Agora Distribution (Tati, Fabio Lucci). 

Cinq offres de reprises ont été déposées pour Agora Distribution de la part de Foir'Fouille, Centrakor, Stockomani, Maxi Bazar et Gifi, dont aucune "ferme", selon Thomas Hollande.

Le groupe Gifi est le seul à avoir communiqué sur la teneur de sa proposition consistant en la reprise de 100 magasins et 1.200 salariés, ainsi que 250 salariés des franchisés et affiliés.

Les propositions de reprise seront examinées le 29 mai par le tribunal de commerce de Bobigny.

 
113 commentaires - Dossier Tati : Thomas Hollande tacle Emmanuel Macron
  • et ce cher Hollande junior a t'il réglé la facture pour avoir utilisait le logis de la Lanterne
    mis disposition du président .. le fisc lui a t'il envoyé la facture ??? cela s'appelle
    conflit d'intérêt

  • Oui, mais le fils Hollande feint d' oublier que la loi Macron, qui a supprimé l'obligation pour les groupes de financer les PSE de leurs filiales en redressement judiciaire a été adoptée en juillet 2015 sous la présidence de son cher papa alors c'est lui qu'il doit remercier pour ce désastre social avant de l'imputer à Emmanuel Macron seul !

  • si ce brave bobo avait taclé papa a chaque occasion....il n'oserai pas mème encore porter son nom patronymique!

  • Mais au fait, il y a eu un décret d'application de la lois MACRON? si oui qui l'a signé....

  • Je suis d'accord avec Thomas Hollande …Si Macron est un bon Président, il devra faire revenir l'emploi en France et que les salariés et les retraités puissent avoir un revenu leur permettant de vivre dignement en France ! c'est le principal engagement qu'il devrait prendre.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]