DIRECT. Les obsèques de Simone Veil aux Invalides

DIRECT. Les obsèques de Simone Veil aux Invalides©source BFMTV
A lire aussi

source BFMTV, publié le mercredi 05 juillet 2017 à 09h00

Autour d'Emmanuel Macron, trois anciens présidents de la République devraient être présents ce mercredi matin aux Invalides pour rendre hommage à Simone Veil, décédée vendredi à l'âge de 89 ans.



La cérémonie d'obsèques officielles commence à 10h30. Elle débutera par une revue des troupes, des prises de parole des deux fils de Simone Veil, suivis d'extraits musicaux. Le choeur de l'armée française entonnera la Marseillaise mais aussi le Chant des marais.

Enfin, Emmanuel Macron prononcera l'éloge funèbre. L'ancienne présidente du Parlement européen, qui a porté la loi sur l'IVG, recevra les honneurs militaires. A l'issue de cette cérémonie officielle, Simone Veil sera inhumée au cimetière du Montparnasse, à Paris, aux côtés de son époux, Antoine Veil, mort en 2013.

 
79 commentaires - DIRECT. Les obsèques de Simone Veil aux Invalides
  • Cette femme a souffert, oui, mais elle es revenue vivante. Des milliers d'autres n'ont pas eu le temps de souffrir.Un de mes amis a été assistant parlementaire à son époque. Je n'en dirai pas plus !

  • Décision juste.
    Les jeunes femmes me semblent bien inconscientes quand elles se permettent de mettre un enfant au monde, alors qu'elles
    sont seules et sans travail. Initialement, la contraception était pour que l'enfant arrive dans un environnement qui lui soit favorable
    On ne peut que s'incliner devant cette dame qui a enduré ce que tout le monde sait en Allemagne, ensuite elle fut la 1ère femme Présidente au niveau européen, et termine à l'Académie ! Qui dit mieux?
    Certains critiquent que son époux soit lui aussi au Panthéon, mais c'est le cas pour quelques femmes qui ont rejoint leur époux. Alors il n'y a rien dire. Toujours les critiques gratuites sans réfléchir !!!

  • Le Président Macron a énoncé d'intolérables mensonges, qui passent facilement aujourd'hui dans l'opinion, trente ans après la loi Veil : quels furent les "abominables insultes" qu'aurait subi Simone Veil ? Certes les débats furent houleux, mais la loi Veil fut une calamité justement dénoncée par les parlementaires d'alors.
    C'est facile de faire de Simone Veil une "icône" de la République après l'avoir fait passer pour une éternelle combattante, alors que sa loi n'a tué que des innocents sans défense.

  • Sans rien enlever à ce qu"elle a subi pendant la guerre, bien d'autres ont aussi largement souffert, mais parce leur milieu ne les a pas amené vers la politique, ils sont ou ont été enterrés dans le plus strict anonymat.
    Alors soit, au Panthéon mais, quant à son mari, il n'a rien à y faire.
    A ce rythme, l'envoi au Panthéon va devenir aussi commun que l'attribution de la légion d'honneur. Prévoir pour plus tard de la place pour mimi mathy, daniéla lambroso et consors....

  • Il suffit de lire l'article 1er de la loi Veil: "La loi garantit le respect de tout être humain dès le commencement de la vie. Il ne saurait être porté atteinte à ce principe qu’en cas de nécessité et selon les conditions définies par la présente loi."
    Lorsqu'on introduit un principe d'exception ( qu'en cas de nécessité) à un principe général ( la loi garantit le respect de tout être humain...), cela revient à signer l'arrêt de mort du principe général. Imaginons ce que serait l'interdiction de la peine de mort sauf en cas de nécessité.... Tout ce qui a découlé de cet article 1er jusqu'à aujourd'hui et demain était contenu dans " l'hypocrisie" de l'article 1er. Cette loi qui aura couvert 220.000 suppressions de vies humaines chaque année depuis 43 ans mérite-t-elle le Panthéon?
    Comment peut-on dire qu'elle a été toujours du côté des faibles. Qui y a t-il de plus faible qu'un être humain que l'on déloge du sanctuaire que devrait être le sein maternel , sans oublier sa mère qui ne peut sortir indemne d'une telle blessure et par élargissement au cercle familial et à la société. Son fils, dans son éloge, a dénoncé l'ordre moral des détracteurs de cette loi, comme si cette dernière n'était pas la suprématie d'un autre ordre moral ou amoral.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]