Didier Deschamps : le mot "raciste" tagué sur sa maison de Concarneau

Didier Deschamps : le mot

La résidence secondaire du sélectionneur de l'Équipe de France a été taguée du mot "raciste" vendredi.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 04 juin 2016 à 10h33

Le mot "raciste" a été tagué sur une maison de Concarneau (Finistère) appartenant à Didier Deschamps. Son avocat a annoncé qu'il porterait plainte et envisage de demander la protection de la famille du sélectionneur de l'Équipe de France.

Le tag, inscrit en fines lettres noires, a été apposé sur le mur de la résidence appartenant au sélectionneur de l'équipe de France de football à Concarneau (Finistère), a indiqué à l'AFP un policier du commissariat de la ville, confirmant des informations de la presse locale.

Didier Deschamps occupe cette maison depuis une trentaine d'années, son épouse étant originaire de la région. La police a constaté l'inscription vendredi soir, ajoutant qu'elle avait depuis été effacée. Le mur donne sur le domaine public, il n'y a donc pas eu d'effraction, a-t-il ajouté.

SA FAMILLE PLACÉE SOUS PROTECTION ?

"Cette fois, un cap a été franchi. Ce ne sont plus seulement des mots. Les bornes ont été dépassées", a réagi son avocat Me Carlo-Alberto Brusa sur "I-Télé". "Cela va au-delà de son rôle de sélectionneur. C'est sa personne qui est visée. On arrive à se demander s'il ne faudrait pas mettre sa famille sous protection". L'inscription est "une sorte de viol de l'intimité de la vie privée de mon client. Aujourd'hui il se sent humilié car c'est l'équipe de France qui est humiliée", poursuit-il. "Monsieur Deschamps a joué avec toutes les nationalités, il n'a jamais eu un mot, une pensée qui puisse laisser penser qu'il est raciste".



Karim Benzema a créé la polémique mercredi en affirmant au journal espagnol "Marca" que le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps avait "cédé à la pression d'une partie raciste de la France" en ne le retenant pas pour l'Euro-2016. Meilleur buteur en activité chez les Bleus, l'attaquant d'origine algérienne (28 ans, 81 sélections, 27 buts) a été écarté à cause de sa mise en examen dans l'affaire du chantage à la sex-tape contre un autre international, Mathieu Valbuena.


LES JOUEURS FONT FRONT DERRIÈRE LE SELECTIONNEUR

Didier Deschamps ne souhaite pas "rentrer dans le débat" mais les joueurs de l'équipe de France interrogés n'ont pas hésité à monter au front pour le défendre : "On est dans un pays qui aime les polémiques. Mais on parle de n'importe quoi. Ce sont des mensonges, ça ne tient pas la route. Il faut arrêter. Je comprends que ça fasse vendre, mais on se trompe vraiment de sujet", a déclaré vendredi le défenseur Patrice Evra. "Quand certains accusent le coach de racisme, c'est vraiment désolant, a estimé Schneiderlin, initialement parmi les réservistes mais repêché in extremis dans les 23 après le forfait de Lassana Diarra mardi. Il suffit de le connaître, de voir ses sélections, comment il nous parle, pour se rendre compte qu'il est à des années-lumière d'être raciste. Dans le groupe, il y a différentes religions, différentes couleurs de peau. C'est triste de parler de ça. Les polémiques, on s'en serait tous bien passé. Si on pouvait les arrêter le plus vite possible, ce serait gentil".

Le défenseur Christophe Jallet a repris quasiment les mêmes arguments, affirmant qu'"il y a beaucoup de communautés différentes représentées en équipe de France et ça ne nous empêche pas de bien vivre ensemble". "Je n'ose imaginer une seconde qu'il y ait une once de racisme dans les choix du sélectionneur, a-t-il poursuivi. On peut voir ses sélections précédentes, il prend les joueurs les plus à même d'être compétitifs sur l'Euro".

BENZEMA DE PLUS EN PLUS SEUL

Une grande partie du monde politique et du milieu sportif a condamné les propos du madrilène. La réprobation est également quasi unanime dans la presse. Pour l'ancien défenseur Lilian Thuram, champion du monde 1998, Benzema se "déresponsabilise": "S'il n'est pas sélectionné, c'est parce qu'il y a une affaire avec Mathieu Valbuena". "Le racisme existe dans la société française, Benzema aurait pu faire beaucoup, ça aurait été extraordinaire qu'il soit capitaine de l'équipe de France, mais il aurait fallu qu'il soit irréprochable", a jugé sur France Info le Guadeloupéen, à la tête d'une fondation pour l'éducation contre le racisme.

Spécialiste des phrases incisives, le président du club de Toulon, Mourad Boudjellal, a lâché sur RTL : "Je crois qu'il n'a pas mesuré la dangerosité de ses propos parce que, s'il souhaite devenir un fonds de commerce des recruteurs de Daech, il ne fallait pas s'y prendre autrement". "Sur des jeunes des cités qui sont en manque d'idéal, ça devient un excellent exemple pour certains recruteurs, de leur dire: 'Regarde, même si tu deviens le meilleur dans ton sport, comme au football, regarde Benzema, tu es rejeté.'", estime Boudjellal.

Jamel Debbouze, qui avait contribué à faire enfler la polémique en estimant lundi que Karim Benzema et Hatem Ben Arfa, absents de l'équipe de France, "pay(ai)ent la situation sociale" du pays, a même fait machine arrière sur RTL jeudi. "Je ne m'attendais pas à ce que ça prenne autant de proportion. Je suis un citoyen avant d'être un comique et j'ai livré un sentiment", a dit le comédien, avant de déclarer son soutien aux Bleus et sa volonté de "ne pas les perturber avec (ses) conneries".

 
68 commentaires - Didier Deschamps : le mot "raciste" tagué sur sa maison de Concarneau
  • à noter qu"habitant bron terraillon ,je n"avais jamais entendu ,parler de cet in dividu avant ses problémes ,les médias en font un héros de son quartier ,lamentaaaable

  • Tout fout le camp, même dans le foot. Il est loin le temps du footballeur poète Joel Bats, et il était très discret.
    Vive les Bleus, vive leur sélectionneur!

  • c'est dég... de taguer une maison pour insulter son propriétaire. Il a totalement raison de porter plainte. Merci aux "grandes gueules" qui ont excité les décérébrés du coin, elles ne risquent rien. Citoyenneté on dit, y a plus que les profs, les éducs les instit's qui ont l'injonction de le faire . Les vedettes, le mis en examen ....bousillent en 5 minutes tout ce qu'on peut faire auprès des jeunes pour qu'ils ne "tombent pas dans le panneau" auprès des jeunes. Bravo et merci.

  • Est-ce qu'il chante la Marseillaise, non il crache ! c'est une honte !
    Et le Djamel Debbouze et le Cantona ne sont guère mieux .
    De toutes façons le Benzema a dit il se sent plus algérien que français. Qu'il s'en aille ce nul

  • le probleme est que :: lorsque l"on se soumet pas à de tels individus ,l"on est raciste ;depuis sa ville de bron ,il à bien profité de la france pourtant

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]