Deux projets d'attentats déjoués pendant l'Euro 2016

Deux projets d'attentats déjoués pendant l'Euro 2016©Reuters
A lire aussi

6Medias, publié le dimanche 17 juillet 2016 à 22h41

Selon des informations de L'Opinion, deux projets d'attentats auraient été déjoués pendant l'Euro 2016. Parmi ces deux alertes, l'une serait provenue de l'étranger et aurait visé la finale de la compétition, le match entre la France et le Portugal le dimanche 10 juillet au Stade de France.

"S'ils ont finalement échoué, ce n'est pas faute d'avoir essayé", a lancé à L'Opinion une source proche de ce dossier. Ces révélations interviennent trois jours après l'attentat de Nice qui a coûté la vie à 84 personnes sur la promenade des Anglais.

Samedi 16 juillet, à la sortie d'un Conseil des ministres consacré au drame niçois, Bernard Cazeneuve avait révélé que seize attentats avaient été déjoués récemment. Le ministre de l'Intérieur avait souligné les actions menées par les services de renseignement, qui ont "conduit, depuis le début de l'année, à procéder à l'arrestation de 160 individus, impliqués de près ou de loin dans des activités à caractère terroriste et d'éviter un nombre significatif d'attentats, dont certains auraient pu, si nous n'avions pas eu cette action, être perpétrés pendant cette période de l'Euro 2016".

De son côté, le Premier ministre Manuel Valls avait avancé le chiffre de "quinze projets d'attentats déjoués au cours de ces trois dernières années" au JT de France 2 vendredi 15 juillet. Mais il n'avait pas évoqué l'Euro 2016 parmi les cibles potentielles. Bernard Bajolet, le directeur de la DGSE, avait révélé au cours de son audience devant la commission d'enquête parlementaire sur les attentats de novembre 2015 que son service "a contribué à la conception, à la planification et à la conduite de 69 opérations d'entrave de la menace terroriste" depuis janvier 2013.

En plus d'un travail resserré entre les différents services de renseignement, le gouvernement souhaite mobiliser la réserve opérationnelle pour aider la police et la gendarmerie à assurer la sécurité sur l'ensemble du territoire français. Au total, environ 100 000 hommes (53 000 policiers, 36 000 gendarmes et 10 000 militaires) sont sur le terrain, dans un effort qui dure depuis les attentats de novembre 2015. L'appel aux réservistes est jugé indispensable par le pouvoir exécutif en cette période de vacances estivales.

 
7 commentaires - Deux projets d'attentats déjoués pendant l'Euro 2016
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]