Deux permanences du FN prises pour cible en moins de 24 heures

Deux permanences du FN prises pour cible en moins de 24 heures

Au siège du FN le 27 mars 2011 à Nanterre.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 13 avril 2017 à 12h40

Deux permanences du FN ont été vandalisées, dans la Drôme et la Loire-Atlantique, dans la nuit de dimanche à lundi, puis de lundi à mardi.

Deux nuits, deux locaux du FN vandalisés. Dans la nuit du lundi 10 au mardi 11 avril, c'est la permanence du Front national (FN) à Valence (Drôme) qui a été prise pour cible vers 3 heures et demi du matin, rapporte France Bleu Drôme-Ardêche.

"Dans la nuit de lundi à mardi, des individus ont forcé le rideau de fer du local et ont tenté de briser la vitre avec un extincteur", retrouvé sur place, a indiqué Bernard Sironneau, membre du bureau départemental et candidat aux élections législatives.

La vitre a résisté mais les auteurs des dégradations ont réussi à la percer. C'est par ce trou qu'ils ont pu disperser de la peinture, "probablement à l'aide d'un pistolet à pression", a commenté Bernard Sironneau. Sol, banquette, télévision, photocopieuse et surtout trois piles de tracts qui devaient être distribués dans les boîtes aux lettres, tout est recouvert de peinture. 

Le montant des dégâts n'a pas été chiffré dans l'attente du passage de l'expert des assurances. " Les policiers sont venus dès cette nuit faire les premières constatations", explique Richard Fritz, conseiller régional du FN, à France Bleu Drôme Ardêche, avant d'ajouter : "Et moi, j'ai décidé de porter plainte". 

Jets de peinture, bris de matériel

Quelques heures plus tôt, dans la nuit de dimanche à lundi, c'est la permanence FN de Varades, commune de Loireauxence (Loire-Atlantique), qui a été prise pour cible. Elle devait être officiellement inaugurée le 29 avril. "La permanence a été taggée dans la nuit de dimanche à lundi. Il y a eu des jets de peinture, des bris de matériel et des bureaux ont été retournés", a déclaré la gendarmerie d'Ancenis. 

Dans un communiqué, trois conseillers régionaux FN des Pays de la Loire ont incriminé "des minorités arnarchistes". "Nous dénonçons surtout que le drapeau français, symbole de notre appartenance commune à la nation, ait été souillé et dégradé, ce qui en dit long sur le caractère politique de cette agression", ont-ils ajouté. Là encore, le FN a annoncé son intention de porter plainte. 

 
65 commentaires - Deux permanences du FN prises pour cible en moins de 24 heures
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]