Déserts médicaux : un maire interdit à ses habitants de mourir chez eux

Déserts médicaux : un maire interdit à ses habitants de mourir chez eux©F. MAGNENOU / FRANCEINFO
A lire aussi

franceinfo, publié le vendredi 19 mai 2017 à 18h28

C'est un brin radical. Désormais les 4251 habitants de Laigneville (Oise) ont interdiction de décéder à leur domicile.

C'est la mort d'un habitant, mercredi 17 mai, qui a poussé le maire à cette extrémité. Pendant six heures aucun médecin n'a pu venir constater le décès. "Toute la matinée, ça a été un jeu de ping-pong entre le SAMU, l'ARS et nous-mêmes pour savoir qui allait faire quoi", explique Christophe Dietrich, le maire de la commune. Désormais le commun des mortels peut passer l'arme à gauche, mais ailleurs. Le problème n'est pas tant le nombre excessif de décès, mais la pénurie de médecins. "Ce qu'il s'est passé avec les défunts préfigure ce qu'il va se passer avec les vivants dans quelques mois. À Laigneville j'ai plus que deux médecins et ils partent…

Lire la suite sur Franceinfo

 
1 commentaire - Déserts médicaux : un maire interdit à ses habitants de mourir chez eux
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]