Déserts médicaux : comment les médecins étrangers sont-ils accueillis ?

Déserts médicaux : comment les médecins étrangers sont-ils accueillis ?©VINCENT ISORE / MAXPPP
A lire aussi

franceinfo, publié le jeudi 12 octobre 2017 à 23h00

Rosières (Ardèche) : son charme rural et ses brumes matinales sont désormais la seconde patrie du docteur Razvan Stroiu, médecin généraliste. Il a quitté la Roumanie il y a sept ans pour s'installer en Haute-Loire : "Ça a été pas mal d'appréhension pour moi au départ, mais finalement ça s'est très bien passé." Ici, il apprécie surtout de travailler dans une maison de santé. Car depuis son arrivée, grâce à cette structure, Rosières a attiré un second généraliste, un chirurgien-dentiste, deux ostéopathes et pour le maire, le pari est gagné : Rosières n'est pas devenu un désert médical.

Le médecin du village

Mais l'intégration du médecin roumain au coeur de la campagne française ne s'est pas faite sans réticences, comme l'avoue une patiente : "Au début pour…

Lire la suite sur Franceinfo

 
1 commentaire - Déserts médicaux : comment les médecins étrangers sont-ils accueillis ?
  • dans le midi, nous n'avons pas non plus de médecin en surplus, à moins que le midi soit la côte d'azur mais en Aquitaine, nous sommes en manque, quand un médecin part à la retraite, c'est la galère pour en trouver un pour nous accepter (déjà trop de patients) car on ne trouve pas de remplaçant!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]