Denis Baupin : son avocat contre-attaque avec des révélations sur les SMS échangés

Denis Baupin : son avocat contre-attaque avec des révélations sur les SMS échangés

Denis Baupin le 4 avril 2015 à Paris.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 08 juin 2016 à 08h00

- Alors que le député écologiste de Paris visé par trois plaintes pour agression et harcèlement sexuels, son avocat Emmanuel Pierrat dénonce le comportement des journalistes dans une tribune, et dénonce un règlement de comptes dans une interview au Point. Il révèle notamment de nouvelles informations concernant les messages échangés entre son client et certaines plaignantes.

-

L'avocat de Denis Baupin contre-attaque. Pour ce faire, Emmanuel Pierrat s'appuie sur le contenu des SMS échangés avec ses accusatrices. Selon lui, la presse aurait menti sur ces échanges, qui constituent le socle des accusations portées à l'encontre de son client. "Ma conviction est qu'elles (les plaignantes, ndlr) ne les ont pas fournis aux journalistes de Mediapart et de France Inter. Si vos confrères les avaient lus, comme je l'ai fait, ils verraient que leur contenu infirme ce que ces femmes ont raconté", explique l'avocat de Denis Baupin. Dans une tribune publiée dans le Huffington Post, le défenseur cite trois d'entre elles, sans révéler leurs noms, craignant qu'elles ne "portent plainte pour atteinte à la vie privée".

LE CONTENU DES SMS
L'avocat détaille : "L'une explique avoir été harcelée par SMS des mois et des mois. Or, elle répond à un SMS qu'elle a reçu de Denis Baupin : 'Tu as affaire à une (...) amoureuse et comblée par ses amants, c'est mal barré', suivi d'un sourire en smiley. Puis la drague s'arrête et ils parlent de politique, il n'y a aucun malentendu. Elle lui demande s'il sera disponible pour une inauguration le 1er octobre : 'J'attends ta réponse avant de bloquer'. Et mon client enchaîne sur le même ton".

"Une autre accusatrice raconte avoir été agressée sexuellement, mais, le lendemain, elle et Baupin échangent de sympathiques SMS. Lui propose : 'On se prend un café ou un dék quand tu viens à Paris ?' Elle répond : 'Ouais sans problème vendredi par ex.' Lui : 'Quel enthousiasme ! (avec smiley)'. Elle : 'Ben ouiiiiiii !!!! Avec plaisir' . Et ainsi de suite...", énumère Emmanuel Pierrat.


Enfin, l'avocat détaille les échanges par SMS à caractère érotique avec l'une des plaignantes, qui ont ensuite pris fin pour se limiter à des conversations liées à la politique. "Je fournirai le téléphone portable de mon client. Un BlackBerry qui a pour caractéristique de tout conserver. Même ce qui a pu être effacé", explique Emmanuel Pierrat, pour lequel la centaine de SMS échangés attestent que pour Denis Baupin, "non, c'est non".

TRIBUNE CONTRE LES JOURNALISTES
Dans sa tribune, l'avocat dénonce par ailleurs les procédés utilisés par Mediapart et France Inter. "Deux journalistes se sont affranchis des règles qui permettent d'avoir confiance dans la presse française, chantre de la liberté d'expression, mais qui prend soin, habituellement, de 'recouper' les informations, de les vérifier", écrit Emmanuel Pierrat, qui déplore la situation à laquelle ces méthodes ont conduit. "Je suis contraint de verser à la justice la vie privée de mon client, ces jeux libertins, en soulignant, mais le mal est fait, que la drague, l'absence de pudeur, même l'adultère, ne sont pas répréhensibles. Or, mon client qui a toujours épargné à ses concitoyens l'étalage de sa vie privée, doit aujourd'hui poursuivre et la presse à scandales et la presse dite publique qui, affranchie de la censure, en a oublié la mesure et son essence", peut-on lire dans sa tribune.

L'avocat poursuit : "le 'quatrième' pouvoir ne doit pas s'affranchir des règles de droit. Sauf à se nourrir de la rumeur et du ragot, à servir aux règlements de compte politiques". Pour le défenseur, c'est bien d'un règlement de comptes dont il s'agit : "il s'agit de règlements de comptes, qui sont singuliers dans les partis politiques, et particulièrement chez les Verts. Et puis j'ai un client qui est un dragueur et qui est donc atteignable par cet aspect de sa personnalité", déplore-t-il dans Le Point. Il assure également que les trois plaignantes seront bientôt visées par une plainte. "Une demande de condamnation pour dénonciation calomnieuse les attendra sans doute au bout du chemin", menace l'avocat de Denis Baupin.
 
89 commentaires - Denis Baupin : son avocat contre-attaque avec des révélations sur les SMS échangés
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]