Corse : un nourrisson décède d'une méningite fulgurante

Corse : un nourrisson décède d'une méningite fulgurante

Un nourrisson, à l'hôpital de Levallois-Perret (illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 31 janvier 2017 à 12h49

Un nourrisson de 3 mois est mort des suites d'une méningite, ce week-end, à Bastia (Haute-Corse). Le centre hospitalier de la ville a indiqué que la très jeune victime avait été admise aux urgences tôt dans la matinée de samedi, avant de décéder quelques heures plus tard.

Accompagné de ses parents, le bébé présentait une forte fièvre et des pustules rouges sur le corps, a expliqué la direction de l'hôpital, confirmant une information du quotidien Corse-Matin.

"L'ORGANISME SE DÉTRUIT LUI-MÊME"

Le chef du service pédiatrie de l'établissement a précisé que la victime a été atteinte par un "purpura fulminans", une infection très virulente qui accompagne dans certains cas les méningites à méningocoque. Le méningocoque est un germe très fragile qui ne survit pas dans l'environnement mais se transmet par la salive. La méningite se traduit par une fièvre, des maux de tête, une raideur de nuque avec des vomissements et une gêne à la lumière.

"Ce type d'infection est extrêmement dangereux" a expliqué le docteur Eric Mallet. "L'organisme réagit si violemment qu'il se détruit lui-même au lieu de détruire la bactérie. Et les statistiques révèlent, hélas, que 70% des malades décèdent malgré leur prise en charge" a t-il ajouté, dans des explications relayées par Corse-Matin. Un traitement antibiotique avait en effet été administré aux proches du nourrisson à titre préventif, sans succès.

Un autre cas de méningite, moins grave, a été observé à Bastia, sans toutefois que les autorités sanitaires ne dressent de lien direct entre les deux. "Ca n'est pas une personne qui habite la même zone géographique donc a priori on n'a pas de recoupements à faire. En l'état actuel de nos informations, on n'est pas sur une situation épidémique" a détaillé Pascal Forcioli, directeur de l'hôpital de Bastia. "Cela dit, maintenant il faut être très vigilants sur les jours qui vont venir, savoir s'il y a des nouveaux cas qui se présentent ou pas", a t-il précisé.
 
5 commentaires - Corse : un nourrisson décède d'une méningite fulgurante
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]