Corse : deux villas d'un proche de Macron échappent à la démolition, les associations en colère

Corse : deux villas d'un proche de Macron échappent à la démolition, les associations en colère

Vue aérienne de la baie de Bonifacio 1er juin 2014.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 08 juillet 2017 à 12h24

Le propriétaire, dont le fils est un ami du président de la République, a fait construire ses deux maisons sur un site protégé à Bonifacio.

La proximité du propriétaire avec Emmanuel Macron a-t-elle joué un rôle dans la décision qu'a prise la justice ? Le propriétaire de deux villas construites sur un site protégé de Corse-du-Sud a écopé mercredi 5 juillet par la cour d'appel de Bastia d'une amende d'un million d'euros mais il n'est pas contraint de les démolir. 

Les deux villas appartiennent à l'homme d'affaires Pierre Ferracci, membre d'une famille implantée depuis longtemps dans la région, président de la société de conseils Alfa et du Paris Football Club. Lui-même proche d'Emmanuel Macron, il est par ailleurs le père de Marc Ferracci, un ami du président, également parmi les "têtes pensantes de son programme économique et l'un des principaux 'inspirateurs' des réformes du travail en préparation", selon Les Echos. 

Le verdict a provoqué la colère de l'association environnementale U Levante, partie civile dans le dossier. "C'est un endroit totalement vierge, en plein espace remarquable, qui a une des plus fortes protections. Le terrain est maintenant ravagé", a regretté auprès de Lisandru Plasenzotti, membre de l'association, partie civile, avec l'Association bonifacienne comprendre et défendre l'environnement (ABCDE), à l'origine de l'appel dans ce dossier. 

UNE FAMILLE PUISSANTE 

"Le 8 février 2016, en première instance, la chambre correctionnelle du TGI d'Ajaccio avait déclaré la SCI Tour de Sponsaglia, représentée par M. Pierre Ferracci, coupable d'avoir, entre 2010 et 2013, construit deux villas non autorisées par un permis de construire et l'avait condamné à un million d'euros d'amende, mais pas à la démolition des bâtiments", rappelle U Levante dans un communiqué. Mercredi, la cour d'appel de Bastia a rendu une décision similaire.

"L'amende d'un million d'euros est certes élevée mais elle reste futile pour ce genre de personnes. Cette affaire est gravissime car elle crée une jurisprudence qui peut ouvrir la porte à n'importe quoi pour des gens avec de l'argent", regrette Lisandru Plasenzotti. "Si une famille puissante (financièrement et relationnellement) se permet de construire,  sans permis, dans un lieu protégé, vierge, (...) et n'est condamnée qu'à une amende (faible comparée à la valeur estimée des deux villas), sans obligation de détruire, la porte s'ouvre pour une bétonisation illimitée de lieux, pour l'instant indemnes, par des personnes fortunées qui se moqueront d'avoir à payer une amende", renchérit l'association dans son communiqué.

"Aucune amende ne peut compenser la flétrissure et seule la démolition et la remise en état pouvaient effacer la souillure", conclut-elle.

 
618 commentaires - Corse : deux villas d'un proche de Macron échappent à la démolition, les associations en colère
  • République irréprochable avait-il dit.

    Imaginez un seul instant la même affaire sous le quinquennat de Sarkozy?

    Toute les medias se seraient déchainés, mais là presque rien

    Et la villa de Christian Clavier ?

  • christo48  (privé) -

    le titre de votre article "Corse : deux villas d'un proche de Macron échappent à la démolition, les associations en colère " est vraiment ambigu et un peu partisan, puisque le jugement date de février 2016 et qu'il a ete confirmé en appel. Il ne vous a pas échappé que plus de 80% des jugements sont confirmés en appel et comme ce jugement date de 2016 époques où Macron n'était pas président, je me demande ce que cherche l'auteur de votre article, peut être mettre un doute sur la probité de notre président, ne serait ce pas le résultat d'une frustration de certains journalistes.

  • Bienvenue dans le nouveau monde ....

  • vous êtes surpris ? alors vous êtes bien " innocents "...!! qu'espériez vous ? que la mentalité allait changer parce que nous avions un nouveau chef a la tête du gouvernement ??la vie est ainsi faite , celui qui a de l'argent et des amis hauts placés ) peut acheter ce qu'il lui plait , ...donc c'est normal, inutile se faire des illusions ....cela a toujours été ainsi , et cela ne changera surement pas demain....

  • Tout est possible avec de l'argent, de la notoriété et des connaissances politiques.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]