Contrats aidés : l'Etat sabre dans sa prise en charge

A lire aussi

LesEchos, publié le vendredi 22 septembre 2017 à 05h07

Le gouvernement veut réduire drastiquement le nombre de contrats aidés, on le savait. Comme on savait que le secteur privé n'en bénéficierait plus. Mais ce qu'on ignorait encore, c'est le montant moyen qu'il entendait consacrer pour chacun d'eux. C'est désormais chose faite.

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé ce jeudi que le budget 2018 en financera 200.000, soit le haut de la fourchette envisagée, contre 320.000 cette année. Et tous seront désormais couplés à une formation, un changement important. Mais un autre élément va faire tiquer les employeurs : le taux de prise en charge moyen par les deniers publics sera ramené à 50 % en moyenne.

Même si les préfets disposent d'une certaine latitude pour plus ou moins ouvir les vannes, ce taux se situe loin de ce qui…

Lire la suite sur LesEchos

 
1 commentaire - Contrats aidés : l'Etat sabre dans sa prise en charge
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]