Consommation d'énergie : les étiquettes des appareils électroménagers seraient mensongères

Consommation d'énergie : les étiquettes des appareils électroménagers seraient mensongères

Certains réfrigérateurs consommeraient 32% d'énergie supplémentaire (photo d'illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 21 juin 2017 à 13h15

Une ONG européenne tire la sonnette d'alarme. Selon une étude dévoilée mercredi 21 juin par le Bureau européen de l'environnement (BEE), et relayée par le Parisien, vos appareils électroménagers consommeraient beaucoup plus qu'indiqué sur l'étiquette.

La norme européenne impose à chaque appareil de porter une étiquette indiquant son classement énergétique, de A+++ à D, du moins énergivore au plus énergivore. L'association regroupant 140 ONG dans 28 États a testé une vingtaine d'appareils, réfrigérateurs, télévisions et lave-vaisselles, en conditions réelles, tests habituellement effectués par le fabricant. Or pour certains réfrigérateurs, par exemple, le différentiel observé entre les industriels et l'ONG est de 32%. Pour les télévisions et les lave-vaisselles, même constat.



"Comme pour l'automobile, où les tests effectués en laboratoire par les fabricants ne reflètent pas la consommation réelle d'une voiture sur la route, les appareils électroménagers testés consomment pour la plupart plus qu'annoncé lorsqu'on les utilise dans la vraie vie", commente pour le Parisien Benoît Hartmann, directeur général du Cler (Réseau pour la transition énergétique), une association française partenaire du BEE. Les tests effectués par les fabricants, sur des frigos par exemple, sont réalisés porte fermée, alors que les consommateurs l'ouvrent régulièrement, et sans aliment à l'intérieur, ce qui en conséquence fausse la donne. "Un frigo consomme beaucoup plus d'énergie chez nous que ce qui est prétendu sur l'étiquette d'homologation", explique Benoît Hartmann. Son association milite pour que les fabricants testent les appareils dans des conditions réelles pour que les résultats soient fiables. L'affaire en rappelle une autre, celle des moteurs Volkswagen truqués. "Après le dieselgate, le frigogate ?", interroge le quotidien.

 
10 commentaires - Consommation d'énergie : les étiquettes des appareils électroménagers seraient mensongères
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]