Code du travail: Macron "garde la main", estime la presse

Code du travail: Macron "garde la main", estime la presse

Uen banderole demande le "retrait des ordonnances" lors de la manifestation à Nantes le 12 septembre 2017

A lire aussi

AFP, publié le mercredi 13 septembre 2017 à 06h33

Emmanuel Macron "a encore la main" après la première journée de manifestations contre son projet de réforme du Code du travail, estime la presse de mercredi.

"Une mobilisation respectable mais insuffisante face à la détermination du gouvernement", estime Le Parisien. Dans son éditorial, Frédéric Vézard retient "ce jeu d'images - des opposants en grève d'un côté, un président qui s'active de l'autre - qui restera de ce 12 septembre 2017. Un jeu qui permet au chef de l'Etat de garder la main".

"Martinez a gagné mais Macron n'a pas perdu", estime dans Libération Laurent Joffrin pour qui "Macron a encore la main..."

Le Figaro juge que "la CGT peine à mobiliser" et son éditorialiste Gaëtan de Capèle affirme que le syndicat "peut toujours comptabiliser des centaines de milliers de manifestants fantômes, sa journée de mobilisation contre la loi travail ne ressemble en rien à la vague protestataire qu'elle promettait". 

Point de vue diamétralement opposé dans L'Humanité, où Patrick Apel-Muller assure que "+l'épreuve du feu+ redoutée par le Figaro ne sera pas une simple bordée en forme de baroud d'honneur. M. Macron a engagé la France dans des conflits sociaux à répétition. À peine élu, il trouve à qui parler..."

"Ni une déferlante menaçant de tout emporter. Ni une vaguelette allant se perdre dans les sables. Plutôt un coup de semonce", juge Patrice Moyon dans Ouest-France.

Selon Yolande Baldeweck de L'Alsace, "les prochains rendez-vous, et en particulier l'appel à manifester lancé par Jean-Luc Mélenchon pour le 23 septembre, montreront si la jonction se fera entre syndicats, y compris étudiants, et partis politiques".

C'est pourquoi, "il ne faut pas pour autant enterrer le mouvement. Parfois, il suffit d'une étincelle pour que des mécontents d'horizons différents s'agrègent et finissent par converger", conclut Olivier Pirot dans La Nouvelle République du Centre ouest.

 
75 commentaires - Code du travail: Macron "garde la main", estime la presse
  • Macron garde la main et la presse aussi c'est logique ce sont les mêmes.

  • ha ben si c'est la presse qui l'a éstimé alors ça doit etre vrai .....mdr

  • Notre Président a été élu démocrattiquement pour 5 ans avec un programme annoncé qui va être réalisé quelque soit les bruits de rue . Ces manifestants oublient sans doute que notre Pays est en guerre , que des terroristes cherchent à continuer à blesser et tuer , que les forces de l'ordre ont d'autres missions bien plus importante qu'à protéger des citoyens qui insultent le Gouvernement .et à contenir les casseurs manifestants .

  • Macron a gagné, point ! La CGT arrivera toujours a déplacer 200 000 personnes (la totalité des permanents du syndicat, délégués syndicaux...).

  • macron garde la main estime la presse.mais ces journalistes vont glorifier macron. car de la façon dont t'il si prend a vouloir supprimer les avantages que certains citoyens profitent.je dis bien certains car rien de cela envers les politiciens.mais par contre il n'a encore rien dit de la défalcation
    dont ont droit les journalistes sur leur déclaration d'impot.donc je pense qu'ils vont user de flatteries pour ne pas etre pénalisés a leur tour .

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]