Clermont-Ferrand : violente agression d'un agent SNCF

Clermont-Ferrand : violente agression d'un agent SNCF

Un TGV le 12 avril 2016 à Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis. (Illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 10 octobre 2016 à 08h42

La gare de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) a été le théâtre d'une violente agression dimanche 9 octobre. Un chef d'escale de la SNCF a été brutalement agressé par un homme alors qu'il arrivait pour prendre son service à 4 heures du matin.

L'agent a été découvert une heure plus tard par une femme de ménage dans un local où il avait trouvé refuge, rapporte France Bleu pays d'Auvergne. "Le monsieur était par terre, dans un WC. Il avait la tête en sang. Sur le moment, j'ai vraiment cru qu'il était mort", raconte-t-elle à La Montagne.

L'agresseur a été repéré par le chef d'escale alors qu'il s'en prenait à l'un des distributeurs situés sur le quai. Pour y parvenir, il a fracturé la grille qui protège l'accès aux trains, selon France Bleu. Il a alors dévasté le hall de gare, brisant des vitres et détruisant les distributeurs automatiques. La Montagne ajoute que plusieurs objets, des téléphones notamment, ont été volés. L'agresseur s'en est ensuite pris au chef d'escale.

L'homme de 41 ans aurait été frappé à la tête avec un ordinateur et roué de coups. Son agresseur a alors pris la fuite, laissant sa victime au sol. L'agent SNCF a pu donner quelques détails sur son agression avant d'être transporté à l'hôpital par les pompiers. Dans un communiqué, la SNCF assure que "ses jours ne sont pas en danger". La compagnie ajoute qu'elle portera plainte pour dégradation, selon France Bleu, et se portera partie civile si l'agent décide de porter plainte. La sûreté départementale est chargée de l'enquête.

 
149 commentaires - Clermont-Ferrand : violente agression d'un agent SNCF
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]