Cinq départements plaident pour un "statut particulier" de l'Ile-de-France

Cinq départements plaident pour un

Le président LR du département des Hauts-de-Seine Patrick Devedjian, à Paris le 9 mai 2017

A lire aussi

AFP, publié le mardi 18 juillet 2017 à 13h53

Cinq présidents LR des départements de banlieue parisienne ont plaidé mardi pour un "statut particulier" de l'Ile-de-France, au lendemain de l'annonce par Emmanuel Macron de la tenue d'une conférence territoriale du Grand Paris.

Si le Président a évoqué devant la Conférence nationale des territoires au Sénat "la Métropole dans la Région Capitale, il semble de facto rejeter l'hypothèse d'une métropole aux dimensions de la région Île-de-France et n'apporte aucune garantie quant à la pérennité des collectivités territoriales qui en constituent l'armature", indiquent les quatre présidents des départements de la grande couronne parisienne et le président des Hauts-de-Seine dans un communiqué.

Pour François Durovray (Essonne), Arnaud Bazin (Val-d'Oise), Jean-Jacques Barbaux (Seine-et-Marne), Pierre Bédier (Yvelines) et Patrick Devedjian (Hauts-de-Seine), la "bonne échelle n'est pas celle de la Métropole qui exclut les habitants de grande couronne mais bien celle d'une Région Capitale. Avec 12 millions d'habitants, l'Ile-de-France doit avoir un statut particulier comme cela a été fait dans la métropole de Lyon qui ne compte qu'1,5 million d'habitants", ajoutent-ils.

Les élus se sont également inquiétés d'une "asphyxie financière" après l'annonce présidentielle d'une diminution des dotations de 13 milliards d'euros aux collectivités territoriales.

Emmanuel Macron a annoncé lundi la tenue d'une "conférence territoriale du Grand Paris" à l'automne pour "simplifier drastiquement les structures".

Le Grand Paris est actuellement représenté institutionnellement par la Métropole du Grand Paris (MGP), créée en janvier 2016, qui s'ajoute à un maillage territorial déjà important. Valérie Pécresse (LR), présidente de la région Ile-de-France, a souvent dénoncé le "mille-feuilles administratif", estimant que la bonne échelle était la région.

Fin juin, les élus des Hauts-de-Seine et des Yvelines, à l'ouest de Paris, ont voté une demande de fusion de leurs deux collectivités, une façon de remettre en cause le périmètre actuel de la MGP.

ff/caz/sac/pad   

 
16 commentaires - Cinq départements plaident pour un "statut particulier" de l'Ile-de-France
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]