CGT : la cagnotte de grève dépasse les 500.000 euros

CGT : la cagnotte de grève dépasse les 500.000 euros

Le syndicat, dirigé par Philippe Martinez, a récolté plus de 500.000 euros en un mois. Ici le 12 mai à Paris.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 27 juin 2016 à 17h10

- Destinée à soutenir les salariés en grève contre la loi Travail, la cagnotte ouverte fin mai par la CGT a dépassé les 500.000 euros. "De mémoire de militant, jamais une caisse de syndicats n'avait recueilli autant de dons en si peu de temps", écrit la CGT Info'com.

-

"501.753 euros: c'est la somme exacte collectée en un mois pour venir en aide aux salarié(e)s en grève reconductible pour le retrait de la loi travail", a expliqué ce lundi 27 juin la fédération Info'com de la CGT, à l'origine de l'initiative avec les sections CGT d'Air France, Goodyear et SIP (imprimerie de la presse). Sur cette somme, "près de 250.000 euros ont été versés ou sont en cours de versement". La majeure partie a été versée en ligne (sur le site https://www.lepotcommun.fr/pot/x9a9rzjr).

DES INDEMNITÉS DE 30 À 50 EUROS PAR JOUR DE GRÈVE

Cette "caisse de grève" a été lancée le 24 mai au moment des premiers appels à des grèves reconductibles dans les raffineries. Elle est destinée à soutenir les salariés en grève, qu'ils soient syndiqués à la CGT, dans une autre centrale, ou non-syndiqués. Ils peuvent bénéficier d'une indemnité moyenne de 30 à 50 euros par jour de grève. Quelque 8.622 donateurs ont contribué à la cagnotte, selon elle : parmi eux, 8.542 citoyens, 75 organisations CGT, mais aussi des syndicats liés à Sud et la FSU, le Parti de Gauche (PG) et des sections du Parti communiste (PCF) et du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA).

C'est une caisse destinée à tous les salariés, même venant des autres syndicats non CGT ou non syndiqués", avait précisé début juin Romain Altmann, secrétaire général de la fédération Info'com (information et communication). Le premier chèque, de 15.000 euros a été remis aux cheminots de Versailles. D'autres ont été remis aux grévistes du site de vente en ligne Amazon, aux grévistes du Havre (raffinerie, dockers) et aux postiers des Hauts-de-Seine, avait-il précisé.


LA CGPME DEMANDE UNE COMPENSATION FINANCIÈRE POUR LES PME

Le 14 juin, le président de la CGPME, François Asselin, avait envoyé un courrier au secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, pour lui demander de verser "une compensation financière" aux petites entreprises victimes des blocages organisés par le syndicat pour protester contre la loi travail. "Depuis maintenant plusieurs semaines la CGT organise manifestations et mouvements de blocage portant ainsi un préjudice grave à l'économie française", avait écrit le numéro un de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises dans cette lettre que l'AFP a pu consulter. "Les principales victimes de cette situation sont les TPE/PME et leurs salariés, dans l'incapacité économique de supporter une baisse durable de leur activité et dont beaucoup sont aujourd'hui en grande souffrance", avait ajouté François Asselin.

Les syndicats ont obtenu l'autorisation de défiler le mardi 28 juin à Paris entre Bastille et Place d'Italie, après des négociations avec la préfecture de police pour ne pas réitérer le très court défilé de jeudi dernier. Plus de 2.500 policiers et gendarmes seront mobilisés pour sécuriser la manifestation. Des consignes très fermes ont été données" aux forces de l'ordre pour interpeller "toute personne en possession d'une arme" ou d'objets pouvant servir de projectiles, commettant des exactions ou interdite de manifester, a affirmé ce lundi la Préfecture de police. "Une centaine d'interdictions de paraître a été prise", a-t-elle ajouté.
 
46 commentaires - CGT : la cagnotte de grève dépasse les 500.000 euros
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]