Cantines : plus de produits locaux et bio d'ici à 2020 ?

Cantines : plus de produits locaux et bio d'ici à 2020 ?

L'Assemblée a fixé des objectifs de produits bio et locaux dans la restauration collective d'ici à 2020 (illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 02 juillet 2016 à 12h55

- Pour favoriser le "manger local" dans la restauration collective publique, l'Assemblée nationale a adopté un amendement au projet de loi "Egalité et citoyenneté" prévoyant notamment, d'ici 2020, 40% de produits issus de l'alimentation durable, locaux, de saison. -

Cet amendement écologiste, voté vendredi soir en première lecture, reprend une proposition de loi écologiste adoptée à l'Assemblée mais qui n'avait pu être votée au Sénat.

D'ici au 1er janvier 2020, la composition des repas servis dans les restaurants collectifs publics devra inclure 40% de produits mentionnant la qualité et l'origine, issus de circuits courts, ou répondant à des critères de développement durable, notamment la saisonnalité.

L'amendement de l'écologiste, Brigitte Alain, fixe en outre un objectif de 20% de produits issus de l'agriculture biologique ou en conversion.


Selon le bilan 2015 de l'Agence Bio publié en mai 2016, la plupart des cantines proposent un ou deux produits bio, mais beaucoup plus rarement des menus. 74% des établissements scolaires déclarent proposer des produits bio, 62% des entreprises (public et privé confondus), 26% des établissements du secteur santé/social. En 2015, 28.725 fermes françaises étaient bio (+8,5% sur un an).

L'ACCÈS DES ENFANTS À LA CANTINE GARANTI

Le 16 juin dernier, les députés avaient adopté, avec le soutien du gouvernement, un amendement du radical de gauche Roger-Gérard Schwartzenberg visant à "garantir le droit d'accès à la restauration scolaire". Celle-ci avait été adoptée à l'Assemblée en mars 2015, mais avait été retoquée au Sénat en décembre. L'amendement dispose, comme le faisait la proposition de loi, que "l'inscription à la cantine des écoles primaires, lorsque ce service existe, est un droit pour tous les enfants scolarisés. Il ne peut être établi aucune discrimination selon leur situation ou celle de leur famille".

L'exposé des motifs de l'amendement souligne que "dans les années récentes, plusieurs communes ont refusé le droit d'accès aux cantines scolaires aux élèves dont au moins l'un des parents n'exerçait pas d'activité professionnelle. En estimant que celui-ci pouvait prendre en charge le repas de midi de son ou de ses enfants". La cantine scolaire concerne un enfant scolarisé sur deux en France, soit près d'un milliard de repas servis chaque année.

 
18 commentaires - Cantines : plus de produits locaux et bio d'ici à 2020 ?
  • bio et le champ du voisin est comment ?
    ok que les parents payent plus cher et une fois par semaine du bon cochon,
    tout cela sera résolu

  • Surtout n'oubliez pas le bon cochon français bio, nous et nos enfants nous L'AIMONS !!!!.....

  • logiquement la consommation de poisson est deconseillé aux femmes enceintes et aux enfants en croissance à cause de la teneur en taux de PCB
    et pourtant il fait parti des menus plusieurs fois par semaine dans les cantines scolaires et camps de vacances car bon marché

    (Il me semble que tous les poissons ne sont pas concernés et qu'il n'y ait pas que la teneur en PCB mais plutôt leur teneur en métaux lourds)

  • c'est bien tout cela
    mais les produits transformés localement ont ils des ingrédients produits localement
    je fais référence aux graines bio venues d'Egypte et mises à germées et dont les germes ont été conditionnés localement
    des milliers d'intoxiqués et des centaines de morts
    pourtant c'était du bio
    que penser des poulets bio locaux nourris avec des tourteaux de soja bio chinois complémentés avec de la mélanine (produit hautement toxique et mortel pour l'homme)
    que penser des produits transformés localement avec du minerai de viande de cheval roumain
    plus que du bio il fau de la traçabilité et une réelle certification AB qui va plus loin que l'examen de documents administratifs

    (J'ai un doute pour la mélanine. T'es sûr de toi ? A forte dose, possible, mais la mélanine est un pigment naturel dans le corps humain...)

    dqr33 il y a en effet la melanine qui fait la pigmentation de la peau
    mais aussi celle chimique qui sert à stratifier en blanc ou autre couleur les panneaux d'aggloméré
    or celle ajoutée à des aliments à la faculté de fausser le taux de protéine en l'augmentant
    je suis etonné que vous n'ayez pas eu vent des scandales en chine des decés d'enfants avec du lait melaniné
    ni celui du tourteau de soja bio destiné à l'elevage de poulets bio en France
    faites des recherches sur le net en tapant "poulet melaniné"
    souvent des choses sont nommées de la meme manière alors qu'elles sont differentes

    Ne confonds-tu pas avec la mélamine ?

    peut etre dqr33 mais le principal n'est pas le nom mais les faits

    Suite à un "incident technique" suivi d'un manque de temps, j'ai réduit à sa plus simple expression ma dernière intervention...

    Je voulais rajouter :

    "Avis aux lecteurs, le "débat" au sujet de la mélanine entre vivarais et moi ne remet pas en cause la première intervention de vivarais, et ce, d'autant plus que je suis d'accord avec lui..."

    Ceci dit, dans un soucis d'exactitude, je me devais de faire remarquer cette erreur pour que certains ne puissent pas oublier que c'est la mélamine qui est dangereuse..

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]