Canicule : A Aix-en-Provence, des enseignants refusent d'assurer les cours

Canicule : A Aix-en-Provence, des enseignants refusent d'assurer les cours©Google Street View
A lire aussi

6Medias, publié le mardi 20 juin 2017 à 19h35

Une chaleur insupportable. Alors que Météo France a étendu ce mardi son alerte orange canicule à 66 départements, les enseignants d'une école maternelle d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) refusent d'assurer les cours depuis quelques jours en raison des fortes chaleurs, comme le rapporte France Bleu Provence.

Construite en 1975, l'école maternelle La Maréschale est devenue trop obsolète, elle n'est pas aérée et n'a pas de volets.

Il règne un soleil de plomb dans les cours de récréation et la situation n'est guère mieux dans les salles de l'école où le thermomètre peut grimper jusqu'à 36 degrés.

Avec le soutien des parents d'élèves, l'équipe enseignante a posé des bancs en travers des escaliers qui mènent aux salles de classe. Des banderoles bloquent également l'accès aux bâtiments même si les enfants continuent d'être accueilli normalement. Les journées se déroulent en extérieur, à l'ombre. « On distribue des esquimaux, on arrose les enfants dans la cour avec un jet d'eau. Ils viennent avec leurs maillots de bain et serviettes, c'est un peu la plage à l'école », raconte une enseignante dans les colonnes du Parisien.

Les parents ont alerté la mairie qui n'a proposé que l'installation de deux ventilateurs pour l'ensemble de l'école de 80 enfants, âgés entre 3 et 6 ans. En attendant de trouver une solution pérenne, des bouteilles d'eau sont distribuées par les parents d'élèves, comme l'explique le site de France Bleu Provence. Les cours, eux, doivent se poursuivre jusqu'au 7 juillet.

 
170 commentaires - Canicule : A Aix-en-Provence, des enseignants refusent d'assurer les cours
  • Deux choses:
    - ils ne refusent pas d'accueillir les élèves: c'est même le contraire, l'accueil est assuré.
    - ils ont l'appui des parents d'élèves. Pour dire que la situation doit être préoccupante.
    Le titre est trompeur. On ne peut pas refuser d'accueillir des élèves et le droit de retrait est extrêmement encadré.
    Après, 36°c dans des salles avec 25 ou 30 petits gamins, si vous savez faire, allez-y, je vous regarde.

  • avatar
    titoz  (privé) -

    A tous les "casseurs" de profs, les pompiers ont évacué 25 gamins en hyperthermie dans une école d'Angoulême.
    Personne pour commenter? Personne pour critiquer les pompiers trop prudents?
    Sans doute encore la faute des instits qui n'ont pas su les hydrater?
    Ou bien ont ils encore trouvé une combine pour être tranquillou une semaine de plus?

  • Quelle honte ...... surtout avec la multiplication des canicules depuis 2003 et les plus de 19 000 morts !!!

  • C'est fou le nombre de personnes parlant de ces enseignants "paresseux" qui préfèrent garder les gamins de 3 à 6 ans dans la cour, à l'ombre, en maillots et arrosés d'eau plutôt que les laisser cuire en classe, sans air, à 36 degrés et cela depuis presque 2 semaines (oui, j'habite la région et cela dure depuis plus longtemps que dans les autres régions!). Je suis prof en collège; les élèves sont plus âgés et nous cuisons seulement à 33 degrés dans la salle depuis plus de 10 jours et cela va continuer jusqu'au 7 juillet. Hé oui, après, c'est les vacances!!! Mais nous reprendrons pour 3 à 4 semaines dans les mêmes conditions en septembre. Si ces gamins étaient les vôtres ou vos petits-enfants, vous ne diriez rien non plus ou traiteriez leurs profs de paresseux? Pour ce qui est des vacances, moins de vacances pour les profs, c'est aussi moins de vacances pour les élèves car nous travaillons pour eux. Si vous voulez aussi autant de vacances, c'est juste Bac+5 suivi d'un concours à faibles réussites avec une année de stage sans être sûr d'être validé par les inspecteurs et enfin quelques dizaines de gamins toute la journée. C'est tout mais c'est un métier passionnant!!!

  • Autrefois l'école était la priorité des maires , mais ce n'est plus sans doute le cas à Aix-en-Provence où,.Madame le Maire à trouvé de l'argent pour subventionner un refuge de la SPA mais pas pour améliorer l'état de cette école. Ce faisant elles se si tue dans la droite ligne de son rival marseillais Gaudin qui a préféré gaspiller l'argent public dans le Grand Stade ou dans le tramway, qui fait double emploi avec le métro, plutôt que de rénover ses écoles communales..

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]