Calvados: un Fiché S travaillait dans un foyer pour jeunes

Calvados: un Fiché S travaillait dans un foyer pour jeunes
A lire aussi

BFMTV, publié le samedi 12 novembre 2016 à 15h37

Mis en examen dans une affaire liée au terrorisme, un jeune homme de 24 ans encadrait des jeunes dans un foyer. Une situation qui a pris fin lors de son interpellation.



Stupéfaite, la direction d'un foyer éducatif de Caen a découvert l'affaire dans la presse. Pendant plus d'un an, un des employés, un jeune homme de 24 ans, fiché S pour "sûreté de l'État", encadrait des mineurs dans ce centre géré par l'ACSEA, l'association calvadosienne pour la sauvegarde de l'enfance. L'organisme a mis fin au contrat de son employé.



En juillet 2015, le jeune homme commence à travailler dans ce foyer éducatif. Encadrant de nuit, il a sous sa responsabilité sept jeunes. Dans son comportement, rien n'inquiète la direction jusqu'au moment de l'interpellation de l'employé au mois d'août dernier pour non-respect de son contrôle judiciaire.

Au moment de son recrutement pour des remplacements en CDD, le jeune homme présente un casier judiciaire vierge. En effet, déjà fiché S alors que lui et son frère sont soupçonnés de s'être rendus en Syrie, il n'a jamais été condamné par la justice. En décembre dernier toutefois, il est mis en examen pour association de malfaiteurs en vue de préparer des actes de terrorisme.
Jamais condamné, le jeune homme, originaire d'Hérouville-Saint-Clair, n'a pas informé sa direction de sa mise en examen. Les individus sous le coup d'une fiche S, qui n'est pas liée à une incrimination pénale, ne sont pas connus par les mairies dans un souci de garantir la présomption d'innocence. Depuis plusieurs semaines, les maires réclament un accès à ce fichier, ce à quoi s'oppose fermement le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

 
84 commentaires - Calvados: un Fiché S travaillait dans un foyer pour jeunes
  • voilà ce qui arrive lorsque l'on veut faire de l'excés de droit

  • avatar
    Caton_lancien  (privé) -

    Combien de jeunes ont pu être contaminés par ce djihadiste avec la complicité objective du ministre de l'intérieur qui s'oppose à la diffusion de l'information ?

  • Les fichiers S doivent absolument être connus des mairies, des administrations, des entreprises, de Pôle Emploi ... il n'est absolument pas possible qu'ils côtoient des enfants, des jeunes ; ils doivent être considérés comme personæ non gratta

  • Et combien d'autres dans la même situation ?.

  • Ok, on se rend compte aujourd'hui que la société est gangrenée par cette maladie. C'est un peu tard, bien que prévisible, mais qu'est-il fait aujourd'hui pour soigner le pays ??

    Que fait notre gouvernement ? Des commémorations ... Manifestement ils ne savent pas quoi faire d'autre ...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]