"Ca va mieux" personnellement, mais pas pour la France, estiment les Français

"Ca va mieux" personnellement, mais pas pour la France, estiment les Français

François Hollande à Paris, le 9 avril 2016. (Archives)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 16 mai 2016 à 11h45

Les Français sont divisés. Est-ce que "ça va mieux", comme l'a assené le président Hollande, ou est-ce que la France est toujours dans une mauvaise passe? Un peu des deux, répondent les Français, qui, d'une courte majorité, estiment que le situation personnelle s'est améliorée, mais qui reste catégorique pour dire que le pays ne va pas mieux (86%).

A la question "diriez-vous qu'aujourd'hui ça va mieux pour vous?", 51% des sondés répondent "oui", dont 9% "tout à fait" et 42% "plutôt", selon un sondage Ifop pour Europe 1 dévoilé lundi. A l'inverse, 49% répondent "non", dont 40% "plutôt pas" et 9% "pas du tout". 

Les professions libérales, cadres supérieurs (63%) et les employés (59%) sont les deux catégories de population à juger majoritairement que "ça va mieux" pour eux, tandis que 61% des retraités, 56% des ouvriers, 51% des professions intermédiaires pensent le contraire.



Les 18-24 ans (67%) et les 25-34 ans (60%) sont majoritaires à juger que "ça va mieux" pour eux, quand les 35-49 ans (51%), les 50-64 ans (54%) et les 65 ans et plus (66%) pensent le contraire.

Lorsqu'on leur demande s'ils diraient "qu'aujourd'hui ça va mieux pour les Français", 14% des sondés répondent "oui" (dont 2% tout à fait, 12% plutôt) tandis que 86% répondent non dont 60% "plutôt pas" et 26% "pas du tout". A nouveau, mais dans des proportions très différentes, ce sont les professions libérales, cadres supérieurs (25% jugent que "ça va mieux pour les Français") et les employés (17%) qui ont la vision la moins négative. 

Le président François Hollande a répété régulièrement ces derniers temps que "ça va mieux" pour la France même s'il a reconnu lundi 9 mai que certains pouvaient juger cette déclaration "insupportable" quand il y a encore "tant de difficultés". Le chef de l'Etat sera l'invité mardi de la matinale d'Europe 1, qui portera notamment sur cette question de la situation économique du pays.

Enquête "menée auprès d'un échantillon de 1.006 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus", selon la méthode des quotas, du 11 au 13 mai 2016, par "questionnaire auto-administré en ligne". Marge d'erreur de 1,8% à 3,1%.

 
79 commentaires - "Ca va mieux" personnellement, mais pas pour la France, estiment les Français
  • Comme à son habitude, ce Président "normal" nous sert sa soupe indigeste de com... Le recourt au 49/3 et le passage en force à l'Assemblé est vite oublié, sauf par l'opinion qu'il est un peu facile de limiter à des casseurs "incontrôlés" ou pas ?...il suffit d'écouter les représentants des syndicats policiers pour comprendre le petit jeu politique autour des débordements des manifestations... Cette Loi est vide de sens aujourd'hui mais trahi l'incompétence politique de ce gouvernement...
    Le chômage !...et depuis 4 ans !... Moi Président...sa priorité...Bonjour l'efficacité... ce que je lis entre les lignes de ce paragraphe : "bon même en manipulant les chiffres, formations, radiations... le chômage explose et on y peut rien pour inverser la courbe"...dommage pour 2017 il faudra trouver autre chose... Monsieur çà va mieux... La pauvreté explose en France, au deal du chômage qui n'a qu'un temps, les titulaires des minimas sociaux grimpe en flèche et il fait quoi notre Président normal a part s'en laver les mains en délégant aux Régions...

  • " Ca va mieux" oui ,même de mieux en mieux ,mais que pour certains !
    Certainement pas pour la classe moyenne et les retraités . Et le programme ultra libéral de la droite annonçé par les candidats à la présidence ne va pas donner de l'espoir !suppression de l 'ISF ,mais pour compenser , augmentation de 2 points du taux de la TVA , travailler 39h avec le même salaire que pour 35 , développement des emplois précaires , suppression de 250 000 emplois de fonctionnaires etc etc : mais nous sommes prévenus : faudra pas se plaindre après !

    Fallait pas voter Hollande, avec Sarkozy les heures sup etaient defiscalisées

  • évidemment que ça ne va pas mieux, et puis même si c'était vrai on part de tellement loin, qu'il va falloir 30 ans pour que ça aille mieux

  • QUELQUES RAPPELS DES TWEETS DE HOLLANDE EN 2012

    -Un mandat se juge sur ces résultats, une politique de cohérence, un caractère sur sa constance

    -Il y a une justice : quand on a été le Président de l’échec, on ne peut pas être le candidat de l’espoir.

    -Je ne pense pas que ce soit un Président en fin de mandat qui puisse trouver des solutions aux problèmes qu’il a créés depuis 5 ans.

    -En fin de mandat, l’impopularité ne révèle pas le courage. L’impopularité révèle de la défiance des Français envers ceux qui les dirigent

    -Maintenant Sarkozy va devoir expliquer pourquoi il est candidat, et il n’échappera pas à son propre bilan.

    -Les bonnes idées il faut les avoir au début du mandat, pas à la fin.

    -Dois-je avoir la cruauté de rappeler que le candidat de 2007 avait promis de ramener le chômage à 5%

    -Ce serait trop simple de penser que le candidat-sortant n’est coupable de rien alors qu’il est responsable de tout.

    -Il est trop tard, ce que le candidat-sortant n’a pas fait, il ne le fera plus.

    -En démocratie, quand un bilan est aussi lourd, il est légitime de changer de Président.

  • Et le gendarme, planté là chaque fois que Hollande rentre ou sort, il a rien d'autre à faire ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]