Braquage de Kim Kardashian : "Une affaire très simple", selon l'un des suspects

Braquage de Kim Kardashian :

Kim Kardashian et Kanye West, le 29 septembre 2016 à Paris.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 29 janvier 2017 à 14h00

Le journal Le Monde s'est procuré les PV d'audition d'Aomar Ait Khedache, le chef présumé du commando qui a braqué le star de la télé-réalité lors de la Fashion Week le 3 octobre 2016. "Ça n'était pas un truc violent", a-t-il fini par avouer face aux preuves présentées par les enquêteurs, principalement des traces ADN retrouvées sur les attaches serflex.

"Ce n'était pas un gros vol à main armé.

Il suffisait de neutraliser le veilleur de nuit et d'accéder à la chambre", a déclaré Aomar Ait Khedache lors de son audition. Selon lui, toutes les informations nécessaires à ce vol étaient disponibles sur internet, comme par exemple l'heure d'arrivée de la star en France ou le fait qu'elle ne portait pas de faux bijoux. "J'ai tout de suite été emballé. C'était une affaire très simple. Ça n'était pas un truc violent. C'est pas un braquo quoi", a expliqué celui qui est surnommé "Omar le Vieux". L'homme, âgé de 60 ans, raconte qu'il a même pu obtenir des "renseignements très précis" sur les déplacements de la star à Paris par "quelqu'un qui lui était très proche".



Les cambrioleurs ont cependant dû s'y reprendre à deux fois. Lors de leur première tentative, "il y avait trop de monde autour d'elle", a expliqué le suspect. Ensuite, dans la nuit du 2 au 3 octobre, tout s'est "à peu près bien passé". "On lui a pris les bijoux", a raconté le suspect. "On la prend. La personne qui est avec moi l'a attachée sur le lit je crois (...) Et je l'ai posée dans la salle de bain. On est redescendu". Tout cela "avec douceur (...) On n'a pas exhibé d'arme devant une femme", a-t-il assuré. Une version en contradiction avec celle donnée par Kim Kardashian. La star américaine a, en effet, affirmé à la police que l'un des cambrioleurs avait sorti une arme et l'avait braquée sur elle pour obtenir les bijoux.

LES BIJOUX FONDUS SAUF LE GROS DIAMANT

De son côté, le Journal du Dimanche (JDD) a publié ce dimanche "les passages essentiels" du rapport adressé par la Brigade de répression du banditisme (BRB) à la juge d'instruction saisie de l'enquête. Les policiers confirment que cinq malfrats se sont présentés à la réception de l'hôtel No Name (VIIIe arrondissement). "Seuls deux malfaiteurs ont pénétré dans les lieux", ont-il expliqué. "Tout en menaçant de leur arme la victime, ils se sont emparés de plusieurs bijoux de grande valeur contenus dans un coffret, d'une bague estimée à 4 millions de dollars (plus de 3,5 millions d'euros) et de 1.000 dollars en numéraire, avant de ligoter la victime à l'aide d'adhésif dans sa salle de bains et de quitter la chambre".


"Pour que les bijoux ne soient jamais reconnus, on a pris la décision, en commun de les faire fondre", a également expliqué Aomar Ait Khedache lors de son audition. "Une des personnes parmi nous s'en est occupée. Il est revenu avec des barres (...) En tout, il devait y avoir 800 et quelques grammes, ce qui a donné un montant de 25.000 ou 28.000, un truc comme ça", a-t-il indiqué. Le diamant de la star serait lui entre les mains d'"une personne" qui aurait peur de le vendre "parce que c'est une pierre qui est repérable".

Ce braquage est le plus important vol de bijoux commis sur un particulier en France depuis plus de 20 ans. Six suspects, dont le chef présumé du commando, ont été mis en examen et incarcérés vendredi, portant à dix le nombre de personnes mises en cause dans cette affaire. Aomar Ait Khedache a constitué une équipe de "beaux mecs à l'ancienne". Selon les enquêteurs, il fait appel à Didier Dubreucq, 61 ans, dit "Yeux bleus", condamné pour braquage et trafic de stupéfiants. À Yunis Abbas, 63 ans, "tombé" pour vol aggravé. Et à Pierre Bouianer, 72 ans, un ami de sa compagne Christiane. Est aussi convié le fils du "chef", Harminy Ait Khedache, chargé de véhiculer une partie de l'équipe sur les lieux du braquage, et une autre connaissance, François Delaporte, 54 ans. En tout, les enquêteurs estiment que neuf personnes auraient pu prendre part à ce vol.

 
10 commentaires - Braquage de Kim Kardashian : "Une affaire très simple", selon l'un des suspects
  • Donc somme toute , rien de très grave , comme une mauvaise blague , on croît rêver .....

  • C'est bien dommage qu'il se soient fait prendre. Ils ont au moins quelque chose d'interessant à raconter.

  • Simple oui et non, si c'est pour laisser des empreintes génétiques et communiquer avant et après par des moyens extrêmement facile à tracer et à écouter, se balader h24 avec son portable (l'un des pires ennemis des truands), et avoir des complices qui parlent de l'affaire (à leurs nanas ou téléphone etc) ou qui ne sont pas fiables...

    Vaut mieux rester chez soi on risquera pas 10ans ou plus dans une cellule de 9m²

  • bref un brave homme aui n'est allé dans la chambre de la bimbo que pour prendre ses bijoux avec gentillesse pas de quoi le condamner bien sur selon les braves gens

  • Recyclez vous dans la ^Garde-De-Chiens^ (Bon, ceci écrit, elles sont bonnes & mimies dans la famille à Kiki, j'avoue ...)

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]