Bouches-du-Rhône : deux policiers blessés lors d'un contrôle routier

Bouches-du-Rhône : deux policiers blessés lors d'un contrôle routier

Les passagers du véhicule qui ont tenté de prendre la fuite ont été interpellés (photo d'illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 11 octobre 2016 à 19h35

Deux CRS ont été légèrement blessés dans la nuit de lundi à mardi lors d'un contrôle sur l'autoroute A55 entre Martigues et Marseille (Bouches-du-Rhône). Le conducteur du véhicule, sous le coup d'un mandat d'arrêt depuis mai 2015, a entamé une marche arrière en roulant sur les policiers avant d'être interpellé.

Les faits, révélés par iTélé, se sont déroulés ce mardi 11 octobre vers 1h du matin sur l'A55.

Un équipage de la CRS autoroutière "a contrôlé un véhicule garé avec trois personnes autour" sur l'aire de repos de Rebuty près de Gignac-la-Nerthe, a expliqué à l'AFP le directeur zonal CRS de la zone sud Bernard Raymond-Guyamier. L'identité qui a été donné aux fonctionnaires "était manifestement fantaisiste. Le temps de vérifier, le conducteur a essayé de partir en faisant marche arrière", a-t-il expliqué. "Un policier s'est accroché à la portière et un autre a essayé de monter à bord" avant que le troisième CRS ne sorte son arme et "tire deux fois dans le pneu avant du véhicule" et l'immobilise.


Les trois CRS, dont deux ont été légèrement blessés - trois et quatre jours d'ITT leur ont été prescrits - ont pu interpeller les trois personnes, deux hommes et une femme, placées ensuite en garde à vue. Toutes sont "connues des services de police". Le conducteur qui a tenté de fuir, âgé de 32 ans, était sous le coup d'un mandat d'arrêt, car il n'avait pas réintégré la maison d'arrêt d'Argentan après une permission de sortie en mai 2015. "Il était positif aux stupéfiants (...) et avait sur lui un couteau caché dans son pantalon", a précisé Bernard Raymond-Guyamier. Des balles de 9 mm, "mais aucune arme" ont également été retrouvées dans le véhicule.

Du 1er janvier au 1er juillet 2016, 6.753 policiers ont été blessés en activité, dont plus de la moitié en mission (les autres durant les heures de service ou sur le trajet domicile-travail).
 
45 commentaires - Bouches-du-Rhône : deux policiers blessés lors d'un contrôle routier
  • les juges ne sont la que pour le fric et le prestige,aussi escrocs que le reste aucune justice dans ce pays
    il y a toujours des non lieux pour les puissants et nous nous avons les radars pour les nourir

  • Ben oui ......
    Il y avait le concours de véhicules cramés , et à présent , le concours de policiers cramés ou tabassés .....!!!!!!
    Et nos ministres qui condamnent , qui condamne , qui condamnent .......................

  • hé oui les temps ont bien changé les anciens doivent certainement se souvenir , les gendarmes a vélo avec la sacoche accrochée au cadre , les agents avec képi blanc manteau et matraque frappant a toute volée les manifestants tous étaient redoutés , mais maintenant ce sont les forces de l'ordre aux moyens de répondre limités qui se font cogner mais quel retournement !

    avatar
    jimmy71  (privé) -

    Oui, mais à cette époque, il y avait aussi des cocktails Molotov dans les manifestations et c'était très violent, aujourd'hui et mis à part pour ceux qui travaillent et produisent en subissant une terrible guerre économique....... C'est un peu le monde des bisounours !

  • Connus des services de police!!!!!!!
    J'ai déjà entendu ça quelque part!!!!!!!!
    Avait il toujours son bracelet électronique??????

  • C'est cela le drame. Déjà connus des services de polices. La magistrature est bien trop laxiste!!!!!!!!!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]