Bac 2016 : plus ou moins de chances de réussir si...

Bac 2016 : plus ou moins de chances de réussir si...

Des lycéennes et leurs parents devant les résultats du baccalauréat 2006 (Archives).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 03 juillet 2016 à 10h10

- Admis avec ou sans mention, recalé ou autorisé à passer les rattrapages ? Les résultats du baccalauréat 2016 seront publiés ce mardi 5 juillet. Si on se réfère à 2015, mieux vaut être fille de cadres à Rennes avec un an d'avance, que fils d'ouvriers en Guyane ayant redoublé pour décrocher son bac.

-

Après correction de près de 4 millions de copies, les quelque 700.000 candidats au bac 2016 (âgés de 14 à 82 ans) vont être fixés ce mardi 5 juillet. Les résultats de l'épreuve seront affichés en même temps dans les centres de délibération à l'adresse indiquée sur la convocation. Ils seront également consultables sur internet (http://www.education.gouv.fr/cid4914/les-resultats-du-baccalaureat.html). Comme chaque année, l'afflux de connexions pourrait ralentir l'accès aux sites des différentes académies. Les heures de publication sont différents pour les baccalauréats général, technologique et professionnel. Certaines académies prévoient de publier leurs résultats dès 8h, d'autres dans l'après-midi.

Les candidats qui devront passer les oraux du rattrapage seront informés par le centre de délibération des jour et heure de passage des épreuves. Les résultats sont communiqués le jour même (en principe en fin de chaque journée d'épreuves), le dernier jour de passage étant prévu le vendredi 8 juillet 2016. Quelques statistiques basées sur les résultats de 2014 et 2015.

• LES FILLES RÉUSSISSENT MIEUX 

Le taux de réussite dépasse les 80% depuis quelques années. En 2015, 87,9% de l'ensemble des candidats ont réussi l'examen, un chiffre qui cache des disparités selon le sexe : 90,1% des filles ont décroché leur bac, contre 85,6% des garçons. L'année dernière, 91,5% des candidats présents à l'examen ont décroché leur diplôme dans la voie générale, mais 80,5% dans la voie professionnelle.

• SELON QUE VOUS SEREZ FILS DE CADRE OU DE CHÔMEUR

En 2014, le taux de réussite des candidats présents à l'examen s'était élevé à 94% pour les enfants de cadres et de professions intellectuelles supérieures, mais à 85,2% pour les enfants d'ouvriers et à 81,2% pour les enfants de chômeurs.

• SUCCÈS À GÉOGRAPHIE VARIABLE

En 2015, les taux de réussite les plus importants ont été constatés dans les académies de Rennes (92,2%), Nantes (92%) et Corse (92% également). Et les moins élevés dans les académies de Mayotte (69,3%) Guyane (80,1%) et Créteil (83,9%).

• PLUS DE MENTIONS POUR LES JOSÉPHINE QUE LES DYLAN 

Selon les calculs du sociologue Baptiste Coulmont, auteur de "Sociologie des prénoms", 22% des Joséphine ont décroché une mention très bien au bac général ou technologique en 2015, mais seulement 2,6% des candidats prénommés Dylan. 

• PLUS DUR QUAND ON VIT AVEC UN SEUL PARENT 

Parmi les élèves entrés en sixième en 1995, seuls la moitié de ceux qui vivaient dans une famille monoparentale sont devenus bacheliers, à comparer à deux tiers pour l'ensemble des élèves, selon une étude de septembre 2013 du ministère de l'Éducation.

• MIEUX VAUT ÊTRE EN AVANCE QU'EN RETARD

À la session 2014, les candidats âgés de 17 ans ont été 97,3% à obtenir leur diplôme, contre 77,9% pour ceux âgés de 20 ans, soit près de 20 points d'écart.  

Sources: "Repères & Références statistiques 2015" et la Note "Résultats définitifs de la session 2015 du baccalauréat", édités par la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP). 

 
9 commentaires - Bac 2016 : plus ou moins de chances de réussir si...
  • J'ai souvent entendu les parents ouvriers dire à leurs enfants que les études ne servent à rien: avec ce discours, les enfants ne peuvent pas être aidés au sein de la cellule familiale, puisque l'école n'a pas d'importance pour leurs géniteurs.

  • Mais comment peut on interpréter un article aussi débile ? 82 % de réussite chez les enfants d'ouvriers ? C'est pas bien ? il y a 50 ans c’était à peine 5 % de la population des élèves en terminale ! Comment faire pour qu'un petit gros saute 2 mètres de hauteur ? comment faire pour qu'un grand maigre lance un poids de 75 kilos à plus de 1 mètre ? Comment faire pour que génétiquement on ne soit adapté qu'à certaines choses ! Comment , faire pour être moins bien avec de l'argent que lorsqu'on a pas ?
    que chacun exploite sa chance qu'il a d'exploiter au mieux son potentiel dans une république comme la notre car ce n'est pas partout le cas ! Il le gaspille c'est son problème , il l'exploite c'est très bien ! Maintenant , même si vous pensez que de piloter un avion est une avance extraordinaire pour aller plus vite , sachez que ceux qui sont devant , eux ont une fusée et que vous ne les rattraperez pas ! l’écart du potentiel sociétal se traduit par une augmentation de cette différence de plus en plus tangible ! Les esclave sont aujourd'hui des ingénieurs , avant ils étaient dans les mines de charbon !

  • et qu'est-ce qu'on fait pour Mayotte ? à par mesurer, étudier et "statistifier" ?

  • on peut faire des statistiques sur tout... combien par exemple de Joséphine en France qui ont 18 ans par rapport aux Dylan... Déborah, Kévin, Lesly, Kelly...

  • Pour moi,l'examen du baccalauréat doît-être supprimé et remplacé par un contrôle continu des acquis des élèves.Cela évitera de voir chaque année les notes "gonflées" afin d'augmenter artificiellement le
    pourcentage de reçus.

    A voir comme cela se passe dans les classes, ils auront tous le bac avec mention. Donc autant suspendre ce diplôme et exiger des examens pour entrer dans les écoles supérieures. Ce serait bien plus juste pour tout le monde.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]