Aveyron : un "marginal" tire des coups de feu, le GIGN intervient

Aveyron : un "marginal" tire des coups de feu, le GIGN intervient

L'insigne du GIGN (illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 05 août 2016 à 16h11

- Un forcené retranché chez lui dans le village aveyronais de Saint-Affrique a tiré des coups de feu dans la rue pendant plusieurs heures, avant d'être interpellé vendredi 5 août en fin de matinée. -

L'homme de 44 ans, un "marginal au passé psychiatrique un peu compliqué", tirait depuis 6h du matin depuis son appartement du quartier du Vieux Pont, qui a été immédiatement bouclé par une trentaine de gendarmes,.a déclaré à l'AFP le maire de Saint-Affrique Alain Fauconnier.

Selon le Midi-Libre, des voisins ont alerté les forces de l'ordre après avoir entendu plusieurs détonations provenant du domicile du forcené. Ce dernier a fait feu armé d'un fusil de chasse calibre 12. Ses tirs n'ont pas fait de blessés.

LE GIGN DÉPÊCHÉ SUR PLACE, LA PISTE JIHADISTE ÉVOQUÉE "À AUCUN MOMENT"

Les gendarmes de l'Aveyron, "profitant d'une opportunité pour le neutraliser", ont pu l'interpeller en fin de matinée avant que le GIGN, alerté, ne se rende sur les lieux. L'individu s'était retranché dans son appartement sans aucun otage. Une perquisition a été menée vers 11h à son domicile. Lors de l'intervention, les gendarmes ont par ailleurs sollicité des techniciens pour couper les arrivées d'électricité et de gaz. Un périmètre de sécurité a également été établi autour de la "Rue Voltaire", où était domicilié l'individu. Évacué vers le centre hospitalier de Saint-Affrique, le forcené a fait l'objet d'une hospitalisation d'office, a expliqué le maire, précisant qu'à aucun moment la piste jihadiste n'avait été évoquée.

 
3 commentaires - Aveyron : un "marginal" tire des coups de feu, le GIGN intervient
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]