Attentats : un rapport préconise la fin des militaires en garde statique

Attentats : un rapport préconise la fin des militaires en garde statique

Un militaire dans le cadre de l'opération Sentinelle, le 30 décembre 2015, à Paris

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 17 juin 2016 à 10h28

Ils sont vus comme des "cibles faciles". Un rapport confidentiel du Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) propose de mettre fin aux gardes statiques des militaires mobilisés dans le cadre de l'opération Sentinelle, qui déploie depuis les attentats de novembre 2015 10.000 soldats sur le terrain.

Révélé ce vendredi 17 juin par BFMTV, le texte élaboré par ce service de Matignon présente plusieurs pistes afin d'améliorer l'opération de protection du territoire, avec comme idée générale un changement de logique : finis les soldats immobiles stationnés devant des sites sensibles (écoles, lieux de culte, représentations de l'État).

Objectif poursuivi : des effectifs plus mobiles. Le document désigne un problème majeur : le militaire statique est une cible potentielle idéale pour un terroriste. Accentuer sa mobilité permettrait ainsi de rendre les surveillances moins prévisibles et plus adaptée à la menace.

VERS UNE ÉVOLUTION DE L'ARMEMENT ?

La surveillance statique était pourtant un des principes de l'opération Sentinelle à ses débuts. Face à une menace qui dure, le document propose d'adapter le dispositif en généralisant les patrouilles mobiles dans des zones sensibles plutôt que sur des sites en particulier. "Si vous avez une patrouille qui se promène dans un quartier, on ne sait pas où elle est, elle se promène de façon aléatoire, elle est en contact avec la population, et elle est capable d'intervenir", explique le général Dominique Trinquand, ancien chef de la mission militaire française auprès de l'ONU, qui se montre critique à l'égard d'un dispositif actuel pouvant inciter un terroriste potentiel à passer à l'acte. "On désigne à l'ennemi des cibles qu'il pourrait attaquer" ajoute t-il.

En plus de leur fusil d'assaut, le rapport propose d'adapter l'armement des militaires à des patrouilles au milieu des civils, en ajoutant un pistolet automatique à leur équipement. Cette dernière arme est moins sujette au phénomène de ricochet des balles, et réduit par conséquent les risques de dommages collatéraux. Le texte préconise également une collaboration accrue entre militaires et policiers, dans la surveillance des sites, mais également en cas d'attentat. Les soldats pourraient être alors habilités à appuyer les forces de police en intervention. Le rapport souligne que l'armée dispose de compétences exploitables dans des situations de combat, ou en terme de risques d'attaques explosives ou chimiques.

 
9 commentaires - Attentats : un rapport préconise la fin des militaires en garde statique
  • Enfin un peu de bon sens!

  • Mettre fin aux gardes statiques est à l'évidence une bonne résolution, nos militaires à n'en pas douter sont des cibles potentielles.
    Dans certaines circonstances cela s'est déjà avéré.
    La meilleure des solutions : La France est en guerre a déclaré à plusieurs reprises le Premier Ministre tout comme le Président de la République, dont acte. Selon la logique, plutôt que de rester statiques et de voir nos militaires dans des véhicules civils déguisés par le logo de la défense nationale, équipons les de tous les moyens adaptés à une situation de guerre. A savoir et au delà des équipements opérationnels, tenue, armement et moyens de surveillance, formons des pelotons ou escadrons équipés de moyens blindés VBCI , VAB Ultima ou les nouveaux blindés légers "Griffon" et "Jaguar". Revoir les consignes de défense et de tir adaptées aux situations critiques. Enfin, organiser des patrouilles 24/24 dans toutes les villes importantes de notre pays.... et là, il y a de fortes chances que l'on ne rigolera plus sur notre sol.... Les terroristes en puissance vont sans doute réfléchir avant de passer aux actes.....

  • Les gardes statiques ne servent a rien sinon de donner la direction des cibles en uniforme au premier terroriste venu.
    Les militaires et les policiers devraient être en civil avec une arme de poing portée discrètement en plus vous ne pouvez pas repiquer a l'arme automatique dans la foule même si des terroristes en utilisent eux même,ça serait automatiquement un véritable bain de sang.

    il est facile de comprendre que d'etre immobile et visible , c'est une cible facile , mais evidement je n'ai pas fait les hautes etudes comme l'ena ou l'ecole de guerre

  • La question que je me pose, c'est : "Qui a décidé de la méthode à mettre en oeuvre et qui a décidé ces gardes statiques". Parce que si le bon sens de ce rapport est évident, alors pourquoi ne pas avoir mis ce bon sens en application dès le départ ? Pourquoi faut il attendre un rapport pour remettre en cause une stratégie stupide ?

    surement que le general qui est en question a du l'apprendre dernierement a l'ecole de guerre ou sont formés les officiers ! ! !

  • Il est vrai qu'ils ont surtout une action psychologique !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]