Voiture de police incendiée : de un à sept ans de prison ferme

Voiture de police incendiée : de un à sept ans de prison ferme©? CHARLES PLATIAU / REUTERS / X00217
A lire aussi

franceinfo, publié le jeudi 12 octobre 2017 à 01h04

Des slogans hostiles aux policiers retentissent à l'énoncé de la décision. Les manifestants sont tout de suite évacués. Le tribunal condamne sept des prévenus pour avoir participé à des degrés divers à l'attaque de cette voiture de police en mai 2016 à Paris. Les peines : un à sept ans de prison. Le jeune militant antifasciste Antonin Bernanos écope de trois ans ferme. Ses parents dénoncent un procès politique.

Dis jours pour faire appel

La peine la plus lourde a été prononcée en l'absence du principal prévenu, en fuite, sept ans de prison pour avoir mis le feu au véhicule. Les deux policiers victimes de cette attaque n'étaient pas présents. Leur syndicat dénonce le fait que la plupart des condamnés vont pouvoir demander un aménagement de peine. "La peine peut…

Lire la suite sur Franceinfo

 
5 commentaires - Voiture de police incendiée : de un à sept ans de prison ferme
  • Espérons qu'un jour , il leur prendra l'idée de tuer du juge!
    Sûrement que là les choses changeront!

  • 7 ans pour celui qui est en fuite, et que l'on est pas prêts de revoir. 3ans maxi pour les autres, et sans mandat de dépôt à la barre !!! Des sanctions tellement exemplaires que les condamnés ne font pas appel !!! Les anti-fa ont la voie libre

  • C'est donné. Ils peuvent continuer.

  • Une honte la légèreté de ces condamnations ! Une incitation à tuer du flic !
    Un ramassis d' anars , de casseurs de flics , uniquement présents là pour se faire du flic .
    La moitié est libre et continuera à la prochaine manif où l' extrême gauche sera présente .
    Une mère qui a 2 prévenus dans le box , légèrement condamnés qui crie au procès politique ... Mais que leur a t- elle transmis comme éducation ? Tuer du flic ? Famille de dégénérés...
    Toute cette salle haineuse vis à vis de la police , alors qu'on a demandé aux flics et à leurs représentants syndicaux de ne pas être présents dans la salle , on marche sur la tête !
    On comprend mieux la colère des flics et leur amertume vis a vis de cette magistrature très à gauche et engagée contre eux . Avec de tels magistrats la France est vraiment malade ...
    Qu' ils continuent ainsi , ils amènent lentement mais sûrement l' extrême droite à la tête de notre pays . La démocratie est en train d' être ridiculisée en France !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]