Attentats de Paris : les lettres d'Abdeslam écrites pendant sa cavale

Attentats de Paris : les lettres d'Abdeslam écrites pendant sa cavale

Des lettres écrites par le dernier survivant des commandos terroristes du 13 novembre 2015 ont été transmises à la justice. (photo d'illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 28 mars 2017 à 14h20

Trois mois. Pendant trois mois, l'ennemi public N.1 -Salah Abdeslam- a échappé à la traque des enquêteurs belges et français.

Jusqu'à ce 15 mars 2016, quand sa trace a été retrouvée dans un appartement de Forest, dans la banlieue de Bruxelles. Ce jour-là, des policiers français et belges s'apprêtent a effectuer une perquisition de routine dans une planque qu'ils pensent vide. En fait, ils seront accueillis par des rafales d'armes automatiques, tandis que deux suspects s'enfuient par les toits. Le tireur sera abattu par les forces d'intervention belges et les relevés effectués dans l'appartement révéleront des traces d'ADN appartenant à Salah Abdeslam. Il faudra trois jours de plus pour que le dernier auteur des attentats du 13 novembre encore en vie ne soit interpellé à Molenbeek-Saint-Jean, près de Bruxelles.

Au cours de la fouille de l'appartement de Forest, les enquêteurs vont mettre la main sur des lettres qui semblent avoir été écrites -dans un français approximatif- par le terroriste pendant sa cavale. Elles sont adressées à sa mère, à sa sœur et à sa fiancée. Ces documents viennent d'être transmis à la justice française. Le Point a pu les consulter et en publie mardi 28 mars des extraits. L'hebdomadaire précise avoir expurgé les passages haineux et prosélytes des courriers. Alors qu'il reste muet face aux juges, ces lettres apportent un éclairage sur les motivations de Salah Abdeslam.

Dans la lettre adressée à sa mère, il commence par s'excuser. "Je t'écris cette lettre en espérant que tu me pardonnera. Je t'ai quitter sachant que mon départ et mon absence sera pour toi une source de chagrin. Sache que sa a été difficile pour moi aussi de vous quitté car je t'aime tellement", écrit-il, avant de prendre la défense de son frère. "Ton phis Brahim ne s'est pas suicidé, il a combattu, il a tué et s'es fait tuer par les koffar (mécréants, ndlr)", explique-t-il a propos de celui qui s'est fait exploser au Comptoir Voltaire, dans le XIe arrondissement de Paris.

"Si tu vie cette période difficile c'est parce qu'Allah t'aime, il veut t'éprouvé dans cette vie d'ici bas afin qu'il te pardonne tes péchés et te faire entrée dans les plus hauts degrés du paradis par sa miséricorde, poursuit-il. Allah interdit le feu de l'enfer de toucher les parents d'un MARTYR. (...) Sache que 2 enfants ont combattuent POUR ALLAH."

Dans une seconde lettre, Salah Abdeslam s'adresse à sa petite sœur. "J'imagine que sa doit pas être facile pour toi d'être séparé de tes 2 frères. EN plus de ça tout le monde nous traitent de terroristes. Sache que nous avons seulement terrorisé le peuple mécréant car la France est un pays qui combat l'islam et cela depuis bien longtemps", se justifie le jihadiste, avant de critiquer le comportement de sa famille. "J'ai même vu des bougies allumées à notre balcon en signe de solidarité pour ces koffar alors que des milliers de musulmans ont été tués et là, pas de réactions. Wallah que j'ai honte. Réfléchissez mes frères", s'insurge Salah Abdeslam. "Pendant ce temps, nous on ce prétant musulmans en rigolant chaque jours sans se soucié, s'inquiété de leur sort", dénonce-t-il.

Dans une troisième lettre, le jihadiste écrit à sa fiancée, avec laquelle il a brisé sa promesse de mariage : "Je t'écris et te demande mes sincères excuses, je t'ai quitter alors que je t'avais promis le mariage. (...) Je me serais senti lâche de faire ma vie comme se de rien n'étais alors que mes frères musulmans souffres et endure chaques jours dans cette guere. (...) Prie Allah pour qu'il m'accepte, tu es pour moi ma femme et j'espère qu'Allah nous unira dans l'autre monde par sa permission inshallah dans une vie eternel.
 
8 commentaires - Attentats de Paris : les lettres d'Abdeslam écrites pendant sa cavale
  • s'ait bouré de phautes d'hortograffe !
    Ignare et assassin ce n'est pas incompatible la preuve !
    Nous sommes mécréants , certes ! Mais la farce doit s’arrêter là ! Car se fiche sur la figure pour une tranche de saucisson est la preuve que la métaphysique n'a pas de limites ! Stop !
    Il est bien évident que derrière tout cela il y a de la sacrée manipulation des âmes ! Alors religion ou politique? Telle est la question !

  • s'ait bouré de phautes d'hortograffe !
    Ignare en même temps qu’être assassin n'est pas incompatible ! !
    Nous sommes mécréants , certes ! Mais la farce doit s’arrêter là ! Car se fiche sur la figure pour une tranche de saucisson ... stop ca !
    Il est bien évident que derrière tout cela il y a de la sacrée manipulation des âmes ! Alors religion ou politique? Telle est la question !

  • direction GUATANAMO pour cette ordure le tuer il c'est trop content il faut le faire soufrir a vie pas de pitié

  • Ses motivations? ....Mais on a pas besoin de ces écrits pour deviner ses motivations: c'est un terroriste! Ce qu'il veut, c'est tuer du mécréant! Pas besoin de ses lettres pour comprendre ça, ou alors vous nous prenez encore pour des billes.

  • honteux quand o n pensse a tout ses gens qui mort de sa faute belle justice

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]