Attentats de Paris : le commanditaire identifié, Abaaoud simple exécutant

Attentats de Paris : le commanditaire identifié, Abaaoud simple exécutant©DABIQ / AFP
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 13 juillet 2016 à 17h13

-La Direction générale de la sécurité extérieure a indiqué auprès de la commission d'enquête connaître le "cerveau" des attentats du 13 novembre. Selon Le Parisien, le service refuse toutefois de révéler son identité.

-

Longtemps présenté comme le cerveau des attentats de Paris et de Saint-Denis du 13 novembre 2015, Abdelhamid Abaaoud, qui a trouvé la mort lors de l'assaut de Saint-Denis le 16 novembre 2015, n'était qu'un exécutant. Auditionné par la commission d'enquête sur les attentats le mardi 24 mai, Bernard Bajolet, patron de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), a déclaré : "nous connaissons le commanditaire mais je resterai discret sur ce point". Selon Le Parisien, qui a épluché son audition publiée mardi sur le site de l'Assemblée nationale, Bajolet a refusé d'en dire davantage et de livrer l'identité du "cerveau" des attentats qui ont fait 130 morts et près de 400 blessés.

"UN ÉCHEC DU RENSEIGNEMENT EXTÉRIEUR"

Quel rôle a joué Abdelhamid Abaaoud dans ces attaques kamikazes ? Selon le chef de la DGSE, il était le "coordinateur" et non le planificateur des attentats. Bernard Bajolet, qui a notamment officié sur le terrain en Irak et en Afghanistan, a expliqué que ses services étaient sur la trace du réseau jihadiste "depuis janvier 2015". Le terroriste se trouvait alors en Grèce, d'où il est soupçonné d'avoir fomenté les attentats déjoués à Verviers, en Belgique. Bernard Bajolet assure que "les moyens humains, techniques et coopération avec les partenaires" ont été mis en œuvre pour l'arrêter. Cela n'aura pas suffit. Abaaoud a bien réussi à mener à bien l'opération terroriste que ses commanditaires lui avait confiée.



La commission n'a pas lâché Bernard Bajolet et s'est interrogée sur la vraisemblable facilité avec laquelle les terroristes avaient échappé à ses hommes. Le responsable de la DGSE assume la faillite de son service. "Des attentats comme ceux du 13 novembre marquent bien un échec du renseignement extérieur : ils ont été planifiés à l'extérieur de nos frontières et organisés en Belgique, c'est-à-dire dans l'aire de compétence de la DGSE". Bernard Bajolet n'oublie pas non plus de charger la DGSI (sécurité intérieure) : "Ils représentent aussi sans doute un échec pour le renseignement intérieur, dans la mesure où ils (les attentats, ndlr) se sont produits sur notre sol".
 
12 commentaires - Attentats de Paris : le commanditaire identifié, Abaaoud simple exécutant
  • Les tragiques attentats permettent d'améliorer les services de la DGSI et de la DGSE...

    Les reportages ont démontré la complexité des profils divers qui sont en liens sur plusieurs pays et qui sont aux ordres émanant de l'extérieur quand ils passent à l'acte comme les attentats sanglants de Paris ou de Bruxelles...

    C'est malheureusement sur des tragiques constats...

    Que des améliorations restent à se coordonner et à s'anticiper après de tels constats de ces deux services indispensables pour endiguer le terrorisme et le suivi des personnes fichées S...

    Tout cela fut médiatisé.. Sur de longs reportages...

    Ces deux services sont sur une complémentarité et doivent s'entendre sur des améliorations à devoir établir sur des menaces qui perdurent sur l'ensemble de notre pays et dans les pays de l'Europe visés par des attentats...

    Les services n'ont pas dû rendre les informations qu'ils ont certainement à devoir traiter..

    Et cela peut se comprendre qu'ils ne révèlent pas tout aux citoyens...

    Sinon... Ils n'auraient pas accès à ces services du Renseignement de l'interne et de l'extérieur...

  • Problème des communications de La Direction générale de la sécurité extérieure, ou elle ne communique pas et elle est taxée de laxiste parce qu'elle ne fait rien, ou elle communique partiellement et elle est taxée de cacher des choses dont notre pays serait responsable ou coupable, ou elle dit tout et là on dit qu'elle ferait mieux de se taire car c'est donner trop d'informations au camp des terroristes.
    La moins mauvaise solution est de ne rien dire, de bosser et de laisser les analystes du dimanche faire leur petit cinéma.....

  • tout ca fait moins de bruit qu'une sortie de Marine LePen! c'est plus que navrant

  • Si son nom n'est pas donné , nos services spéciaux vont l'exécuter tout simplement

  • Et après tous ces échecs (intérieur comme extérieure) toujours pas de limogeage...nos crétin "directeurs" reste bien au chaud à leur place... mais c'est vrai pour les socialoppes, on ne change surtout pas une équipe qui perd...c'est le slogan à l'honneur au PS

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]