Attentat sur les Champs-Élysées : des policiers se réunissent au Trocadéro pour un hommage

Attentat sur les Champs-Élysées : des policiers se réunissent au Trocadéro pour un hommage

Policiers et anonymes se sont réunis le 21 avril 2017 au Trocadéro pour rendre hommage à Xavier Jugelé, tué dans un attentat sur les Champs-Élysées.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 22 avril 2017 à 12h00

En attendant l'hommage national qui sera rendu à Xavier Jugelé entre les deux tours de la présidentielle, ses collègues se sont réunis vendredi soir au Trocadéro et sur les Champs-Élysées, à Paris, ont rapporté RTL et LCI samedi 22 avril. Une centaine de policiers, mais aussi des civils se sont recueillis ou ont crié leur colère dans la capitale.

"Les policiers sont là pour nous aider et pour nous protéger.

Donc nous devons aussi les soutenir", a estimé une fille de policier au micro de LCI, lors de cet hommage organisé au Trocadéro à l'appel de l'association Mobilisation des policiers en colère, qui déclare s'affranchir de toute influence politique ou syndicale.


D'autres se sont rendus aux Champs-Élysées, sur les lieux de l'attaque. Policiers et anonymes y ont déposé des fleurs et des bougies, mais aussi des messages, comme celui d'Arnaud et Léa, cité par LCI. "Merci à la police d'être là pour nous. On vous aime, vive la France."

Au-delà de l'émotion et du recueillement, c'est aussi la colère qui anime les policiers français. "Toute la police nationale est dans l'émotion mais aussi la colère", a déclaré vendredi le secrétaire général du syndicat Alliance, Jean-Claude Delage. "Les fanatiques avaient annoncé depuis fort longtemps que les policiers seraient des cibles. Une nouvelle fois, un policier paye de sa vie son engagement", a-t-il ajouté. Alliance a appelé vendredi "les policiers, gendarmes et personnels administratifs" à se "rassembler au sein des services", massivement, lors de la cérémonie d'hommage national au policier tué, qui doit avoir lieu entre les deux tours de l'élection présidentielle.

LES POLICIERS EN COLÈRE

"Une fois de plus (...), les forces de l'ordre sont prises pour cible et paient de la façon la plus tragique leur investissement dans la sécurité de nos concitoyens", a déclaré le secrétaire général de l'Unsa police, Philippe Capon. "Encore une fois, la police du quotidien paie le prix du sang", a réagi le syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN) dans un communiqué. "La communauté policière sait le danger permanent que fait peser sur nos valeurs comme sur nos vies le totalitarisme djihadiste", a ajouté le syndicat, rappelant que "la menace est (...) encore accrue par la proximité d'échéances électorales majeures".

A trois jours du premier tour d'un scrutin placé sous haute surveillance en raison de la menace jihadiste, le policier Xavier Jugelé, 37 ans, a été tué et deux autres grièvement blessés par les coups de feu tirés par un assaillant qui a ensuite été tué par les forces de l'ordre. L'attentat a été revendiqué dans un communiqué par l'organisation jihadiste État Islamique (EI).

 
49 commentaires - Attentat sur les Champs-Élysées : des policiers se réunissent au Trocadéro pour un hommage
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]