Attentat du 14 juillet à Nice : de nombreux enfants parmi les victimes

Attentat du 14 juillet à Nice : de nombreux enfants parmi les victimes

Des badauds devant le camion criblé de balles sur la Promenade des Anglais le 15 juillet 2016 à Nice.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 15 juillet 2016 à 12h24

- Au moins 84 personnes ont été tuées jeudi soir sur la Promenade des Anglais à Nice par un camion qui a foncé sur la foule, en pleine célébration du 14-Juillet, dans ce que le président a qualifié d'attaque terroriste. -

Huit mois après les attentats de Paris, l'horreur a de nouveau frappé la France, à Nice cette fois.

Jeudi soir, un camion a foncé sur la foule massée sur la Promenade des Anglais pour le feu d'artifice, tuant au moins 84 personnes et faisant des dizaines de blessés, dont 18 étaient toujours en état d'urgence absolue vendredi matin 15 juillet. Parmi les victimes, se trouvaient des enfants a déploré François Hollande quelques heures après les faits, qualifiant par la même occasion l'attaque de "terroriste". Probablement "plus d'une dizaine d'enfants", a précisé le chef de la région PACA Christian Estrosi sur RTL.

À 3h du matin, l'hôpital pour enfants de Lenval à Nice avait pris en charge pas moins de 45 enfants blessés a rapporté Stéphanie Simpson, directrice de la communication de l'établissement hospitalier à RMC. Nice-Matin affirmait dans la matinée que 54 enfants en tout avaient été admis dans la nuit.



"Tout s'est passé de façon optimum pour les équipes soignantes", déjà préparées avant l'EURO de football aux exercices de plan blanc a assuré Mme Simpson, qui a passé sa nuit à l'hôpital. Elle indique avoir vu "pas mal de gens arriver hébétés qui demandaient des noms; également des soignants, des médecins qui venaient se renseigner parce qu'on habite tous dans le quartier. Moi-même j'étais sur la Promenade des Anglais à regarder le feu d'artifice, confie-t-elle. Comme il pleuvait à 22h20, j'ai dit 'si on partait un peu plus tôt?'"

DEUX DÉCÈS

"À 7h on a constaté deux décès d'enfants" au cours d'interventions chirurgicales, "d'autres sont encore entre la vie et la mort", a-t-elle précisé par la suite à l'AFP. Un adulte, qui avait également été admis à la fondation Lenval, est également décédé.
"Beaucoup de médecins sont venus en renfort très très rapidement. Au niveau logistique tout a très bien fonctionné à l'hôpital", a indiqué la responsable de la communication. "On a traité toutes les détresses vitales rapidement, on a eu le soutien d'autres établissements", a dit Mme Simpson. "Les adultes ont été transférés à l'hôpital Pasteur. Pour libérer des lits et accueillir d'autres blessés graves, on a rappelé des familles dont les enfants devaient sortir ce matin pour qu'ils viennent les chercher dans la nuit", a dit Mme Simpson.

"On a accueilli une vingtaine de familles pour leur faire rencontrer médecins et psychologues de façon à les aider à passer cet état de choc, voire de sidération", a indiqué à l'AFP Pascal, un infirmier membre de la cellule de soutien psychologique.

UN BÉBÉ RETROUVÉ GRÂCE À FACEBOOK

Certains ont eu plus de chance que d'autres. À Nice, jeudi soir, une maman qui avait perdu son bébé âgé de 8 mois a pu retrouver son enfant sain et sauf grâce à la solidarité des internautes rapporte Metronews. Les parents ont été séparés de leur petit alors que le camion fauchait la foule. Aussitôt, la mère de famille a publié un appel à l'aide sur Facebook. "Nous avons perdu bébé de 8 mois, amis niçois si vous l'avez vu, si vous y étiez, si vous l'avez recueilli svp contactez-moi", a lancé la jeune femme en publiant une photo de son enfant.



Une bouteille à la mer partagée près de 22.000 fois et relayée sur Twitter qui a permis aux parents de retrouver leur bébé sain et sauf.
 
6 commentaires - Attentat du 14 juillet à Nice : de nombreux enfants parmi les victimes
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]