Attentat des Champs-Elysées : le père du terroriste présenté à un juge

Attentat des Champs-Elysées : le père du terroriste présenté à un juge

Les Champs-Elysées le 20 avril 2017 après l'attaque terroriste perpétré par Karim Cheurfi.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 30 avril 2017 à 16h29

Salah Cheurfi, le père de Karim Cheurfi, auteur de l'attentat des Champs-Élysées, doit être déféré devant un juge de Bobigny (Seine-Saint-Denis), ce dimanche, rapporte Le Parisien. Il pourrait au terme de cette confrontation être mis en examen pour menace de mort sur personne dépositaire de l'autorité publique mais aussi pour apologie du terrorisme, poursuit le quotidien.





Vendredi 28 avril dans la soirée, il avait été placé en garde à vue, avait rapporté RTL. L'homme s'était présenté ivre au commissariat de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), où il avait insulté les policiers qui s'y trouvaient. "Je vais tous vous tuer", aurait-il également menacé. Il n'était pas armé et a été maîtrisé sans difficulté par les agents.



Le Parisien ajoute que, selon une source proche du dossier, Salah Cheurfi aurait également ajouté, faisant référence à l'homosexualité de Xavier Jugelé, le policier mort dans l'attaque : "Si mon fils n'avait pas tué ce p..., c'est moi qui l'aurait fait". Il aurait également expliqué aux agents présents sa colère après le refus dans l'après-midi du maire de Chelles (Seine-et-Marne), où résidait son fils, de l'inhumer dans le cimetière municipal. En garde à vue, il se serait excusé pour les menaces proférées à l'encontre des policiers mais aurait nié avoir insulté la mémoire de Xavier Jugelé. Le parquet a requis son placement sous contrôle judiciaire, une obligation de pointer au commissariat et de se faire soigner, rapporte le quotidien.

Son fils Karim Cheurfi a été abattu le 20 avril après avoir mené une attaque sur les Champs-Élysées et assassiné Xavier Jugelé alors qu'il patrouillait sur les Champs-Élysées.
 
8 commentaires - Attentat des Champs-Elysées : le père du terroriste présenté à un juge
  • On exagère toujours les risques : s'il y a environ 15 millions de musulmans en France , il n'y en a pas plus de 1 sur mille qui soit très dangereux
    Soit 15 000....

  • On minimise toujours les insultes et les menaces de mort , tellement c'est courant et fait partie d'un vocabulaire "normal". D'ailleurs les juges ne relèvent quasiment plus les outrages à agents de la force publique

  • avec des gus pareils notre pays n'est pas prés de connaitre la tranquillité ...

  • macron a prevenu
    faudra si faire avec les attentats et les morts
    surtout qu'il veut encore qq millier de migrants surement afin de faire baisser le cout du travail et tirer les salaires vers le bas afin de faire plaisir a ses potes financiers et industriels qui eux s'en mettront plein les fouilles

    Les réfugiés syriens sont 200 fois plus nombreux en Allemagne qui n'a pas de chômage, pas de problèmes de logement, des salaires qui progressent 2 fois plus vite qu'en France, et la dernière tentative d'attentats est le fait d'un officier d'extrême droite qui voulait le commettre pour discréditer les réfugiés;

  • Comme d'habitude une justice gauchiste laxisme qui lais un potentiele assaissin de policiers en liberté , pourquoi ils se priveraient ces ordures , ils savent d'avance qu'ils ne seront pas condamnés , quand allons nous arreter ça .

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]