Attentat déjoué : la Tour Eiffel était ciblée, selon une suspecte

Attentat déjoué : la Tour Eiffel était ciblée, selon une suspecte

Un soldat devant la Tour Eiffel, le 20 juillet 2016

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 11 septembre 2016 à 12h50

Une première suspecte a été mise en examen et écrouée samedi 10 septembre dans la double enquête sur un attentat avorté à la voiture piégée à Paris et sur une autre attaque "imminente" de la part d'un commando de femmes jihadistes. Selon les informations du JDD, Ornella G., 29 ans aurait affirmé que la Tour Eiffel constituait une cible pour la voiture bourrée de bonbonnes de gaz, retrouvée le week-end dernier dans une rue jouxtant la Cathédrale Notre-Dame-de-Paris.

La jihadiste aurait "beaucoup parlé" depuis le début de l'interrogatoire, et ses propos doivent encore être confrontés aux versions des autres suspectes. L'audition de la plus jeune d'entre elles, Inès Madani (19 ans), n'a pu commencer que samedi 10 septembre en raison de ses blessures par balles.


Alors que la riposte face à la menace terroriste inédite est déjà au cœur de la campagne présidentielle, le gouvernement s'est félicité d'avoir pu éviter un nouveau drame après la série d'attentats qui ont endeuillé la France depuis 2015. Ornella G., 29 ans, dont les empreintes ont été retrouvées dans le véhicule piégé, a été mise en examen par des juges d'instruction antiterroristes pour "association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste criminelle" et "tentative d'assassinats en bande organisée". Fichée pour des velléités de départ en Syrie, la jeune femme avait été arrêtée mardi dans le Sud avec son compagnon qui a été relâché.

 
121 commentaires - Attentat déjoué : la Tour Eiffel était ciblée, selon une suspecte
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]