Attentat de Nice : l'enquête présentée aux victimes ce mardi

Attentat de Nice : l'enquête présentée aux victimes ce mardi

Des soldats de l'opération Sentinelle patrouillent sur la Promenade des Anglais, le 22 mars 2017 à Nice.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 27 juin 2017 à 11h51

Près d'un an après l'attentat de Nice sur la Promenade des Anglais, qui avait fait 86 morts le 14 juillet 2016, les juges parisiens en charge de l'enquête sont attendus pour présenter leurs investigations aux victimes, aux familles et aux parties civiles niçoises.

Prévue par le code de procédure pénale, cette rencontre est hautement symbolique, juste avant la venue à Nice du chef de l'Etat pour une cérémonie anniversaire de recueillement le 14 juillet. Un grand amphithéâtre de l'université de Nice Sophia Antipolis a été réservé. Sur les 583 parties civiles reconnues à ce jour dans l'enquête, 370 ont été convoquées à Nice et environ 150 d'entre elles ont confirmé leur venue ainsi qu'une cinquantaine d'avocats, selon une source proche du dossier. L'enquête reste néanmoins soumise au secret de l'instruction et la presse ne sera pas admise.  

"C'est un signe qu'on veut donner à la ville de Nice et aux victimes, pour tous ces gens choqués. Il s'agit de leur montrer que l'Etat et les juges d'instruction sont très investis dans la recherche de la vérité de ce qui s'est passé à Nice, que ce qui s'est passé est grave et qu'on ne les laisse pas tomber", a expliqué à l'AFP Antoine Casubolo, avocat de l'Association française des victimes du terrorisme (AFVT).

Le juge évoquera le volet pénal, mais pas les indemnisations 

"Le juge fera le point, il va expliquer et rappeler en préambule qu'il ne s'occupe pas des questions d'indemnisations mais du volet pénal de l'enquête. Les questions seront admises", a-t-il ajouté. Une autre réunion est prévue le 5 juillet à Paris pour le reste des parties civiles, celles qui ne sont pas niçoises. L'attentat commis sur la Promenade des Anglais avait fait 86 morts de 19 nationalités et plus de 400 blessés, fauchés par un camion de location conduit par un Tunisien de 31 ans installé en France depuis 2007, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel.

Il a été tué par la police et l'action publique contre lui s'est éteinte mais neuf personnes soupçonnées d'avoir joué un rôle dans la fourniture d'armes avant l'attaque sont cependant mises en examen et toujours écrouées. Présenté au départ comme ayant agi seul, le tueur aurait en réalité mûri son projet plusieurs mois avant les faits et bénéficié de complicités, selon le parquet de Paris.

 
9 commentaires - Attentat de Nice : l'enquête présentée aux victimes ce mardi
  • le camion a fait de multiples repérages à la vue des caméras, qu'a fait monsieur Estrosi et sa police minicipale en amont

  • Moi ce qui m'intéresse dans ce genre d'affaire c'est quelles leçons va t'on en tirer, quelles mesures intelligentes, réfléchies et non pénalisantes pour le citoyen lambda seront prises pour empêcher que ça recommence autrement ce sera 86 décès pour rien à ajouter aux précédents et à ajouter aux prochains !

  • toute la vérité ne sera pas faites c'est sur ,amis une partie des responsables resteront bien au chaud dans des placards dorés !!!

  • Le soir m^me de l'attendat de Nice qui à fait 86 morts , et à quelques Kms de là il y avait un autre événement animé avec F.Hollande et J.G le festival d'Avignon ...... Par ailleurs , un effectif de plus de 1500 policiers assuraient leurs sécurités ..... Par contre à Nice il n'y avait m^me pas la centaine .... . Toutefois au passage , ne pas dévoiler ce fait divers est niveau d’incompétence..... C'est un souhait pour nous tous .

    Bonjour

    cessez donc de dire qu'il n'y avait pas assez de force de sécurité .

    Revisionnez la vidéo de "complément d'enquête" du 22/09/2016 (france2) avant de parler Ce n'est pas l'insuffisance qui faisait défaut mais la difficulté à prévoir quel type d'attentat pouvait frapper Nice .les forces de sécurité ont été déployées pour un attentat type "Stade de France" et non pour arrêter un camion dont on se demande qu'est ce qu'il pouvait bien faire là, un jour férié.
    Quand bien même on aurait triplé les effectifs (il aurait aussi fallu le faire pour tous les feux d'artifices du 14 juillet du moins dans les grandes villes) cela n'aurait rien changé.
    Demain on anticipera un camion fou et on aura droit à un avion . D'où la difficulté à prévoir le mode opératoire des terroristes bien éloignée des y a cas faut qu'on

    geisha bonjour , , ce n'est pas un manque de force de sécurité , c'est un rapport entre moins de 90 policiers pour Nice et plus de 1500 policiers qui assuraient la securite de F.H et de J.G à Avignon .... alors suivant votre raisonnement , pourquoi Plus de 1500 policiers pour Avignon ????

    Bonsoir keys

    je réitère mon commentaire . En parlant d'Avignon je vois où vous venez en venir. Le nombre importe peu sauf si les autorités avaient eu vent d'un attentat sous cette forme. Là ce n'est pas le cas.

    Résident niçois je peux vous dire que 2 réunions d'informations en préparation de la manifestation ont eu lieu réunissant forces de police et autorités locales et que le dispositif avait été jugé adéquat sauf à transformer la Promenade en bunker et dans ces conditions pourquoi sécuriser Nice plus qu'une autre grande métropole un soir de fête nationale.
    Qui plus est on sortait d'un mois de championnat d'Europe de foot (10 juillet exactement) et les polices ne se sont pas envolées comme par enchantement.

    Sans trop en dire, si problème il y a eu il est plus en amont de la manifestation .Je ne peux que vous suggérer de visionner attentivement cette fameuse vidéo de france 2 et si vous êtes perspicace certaines déclarations locales risquent de vous faire bondir. Pour ma part cela a été le cas vivant sur la Métropole depuis plus de 40 ans.

  • Ce qu'en pensent les Niçois ? La Promenade des Anglais, c'est trois voies de chaque côté qui ne sont autorisées qu'aux véhicules légers. Quelques jours avant le drame, le camion y avait pourtant circulé, sans que réagissent les employés préposés aux écrans de surveillance. S'ils avaient fait leur travail, le camion et, surtout, le chauffeur auraient été arrêtés.

    Je ne crois pas que les camions de livraison qui alimentent les nombreux cafés, restaurants et commerces de la Promenade soient interdits de circulation. Je peux comprendre votre argument, mais à mon sens, ce n'est pas aussi évident que cela pour pointer du doigt ce maudit camion...

    d'autant que la responsable de ce site (à la botte de estrosi, sans doute) nous a fait tout un sketche à la télé pour accuser la gendarmerie nationale d'incompétence, mais bizarement je ne l'ai vue qu'une seule fois

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]