Attentat de Nice : l'application "alerte attentat" critiquée pour sa lenteur

Attentat de Nice : l'application

L'application SAIP est censée alerter la population rapidement en cas d'attentat.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 15 juillet 2016 à 15h00

- L'application "alerte attentat" a envoyé sa première notification dans la nuit de jeudi à vendredi après l'attentat de Nice (au moins 84 morts). Il aura pourtant fallu attendre plus de 2h avant que les utilisateurs de l'application soient alertés du drame.

Une lenteur critiquée sur les réseaux sociaux. -

L'application, pilotée par la place Beauvau et baptisée "SAIP" pour Système d'alerte et d'information des populations, a été lancée le 8 juin par le gouvernement. Gratuite, elle permet à chacun d'être alerté, directement sur son smartphone, d'une "crise majeure" en cas de "suspicion d'attentat ou d'événement exceptionnel", comme une attaque nucléaire ou la rupture d'un barrage hydraulique. Si l'utilisateur accepte la géolocalisation, il reçoit une alerte dès qu'il entre dans une zone à risques. Celle-ci précise la nature du danger et le comportement à adopter. L'application permet de télécharger jusqu'à huit zones géographiques si l'on s'inquiète pour des proches par exemple.

UN SOUCI TECHNIQUE ?

En théorie, l'utilisateur doit recevoir dans les 15 minutes suivant l'alerte déclenchée par la préfecture, une notification du type "Intervention en cours des forces de l'ordre et de secours suite à un attentat. Abritez-vous. Ne vous exposez pas". Un laps de temps qui s'est avéré beaucoup plus long dans la nuit de jeudi à vendredi. Selon plusieurs captures d'écrans, l'alerte n'a été envoyée qu'à 1h34 du matin soit plus de 2h30 après l'attaque. La préfecture des Alpes-Maritimes avait alerté la population et les médias aux alentours de 23h15.


Ce retard a été épinglé sur les réseaux sociaux. Mais les causes de ce dysfonctionnement restent encore inconnus : il appartient normalement au préfet du département, concerné par l'attentat, de choisir de déclencher ou non l'alerte. Mais on ignore encore si celui des Alpes-Maritimes, Adolphe Colrat, a décidé de ne pas la faire fonctionner. Le prestataire et développeur de l'application, Deveryware, est convoqué cet après-midi, place Beauvau. Un souci d'ordre technique pourrait être à l'origine du dysfonctionnement : selon plusieurs médias, une saturation du réseau internet mobile a pu retarder la réception des alertes...


RESTÉE SILENCIEUSE POUR L'ATTENTAT DE MAGNANVILLE

En juin, lors du meurtre du couple de policiers à Magnanville (Yvelines), le préfet avait décidé de ne pas activer l'alerte : "Durant la soirée, il s'agissait avant tout d'un forcené retranché dans une zone qui a été très rapidement bouclée. Il n'y avait pas d'impératif de communication, et il n'y avait pas spécialement de conseil de prévention à faire parvenir à la population", avait alors expliqué le ministère.

Outre l'alerte, l'application délivre des conseils pratiques et des consignes à respecter en cas de danger, comme "N'encombrez pas les réseaux de communication" ou encore "Ne téléphonez qu'en cas d'urgence vitale". Les messages de sécurité peuvent être partagés sur les réseaux sociaux. "Ce concours citoyen démultiplie la seule capacité de diffusion de la puissance publique", avait souligné en juin le ministère de l'Intérieur.

La création de cette "appli" avait été décidée "après un retour d'expérience" des attentats de novembre et annoncée par le Premier ministre Manuel Valls. Il avait fixé l'Euro-2016 comme date butoir. Une version plus complète de l'application, intégrant l'ensemble des autres risques majeurs de sécurité civile (inondation, avalanche, séisme ), est en préparation.

 
11 commentaires - Attentat de Nice : l'application "alerte attentat" critiquée pour sa lenteur
  • Ce genre d'alerte doit être opérationnelle; à savoir une réactivité où c'est l'alerte qui doit intervenir pour préserver les citoyens du lieu et de l'itinéraire à devoir éviter...

    Idem, aux informations, et sur l'alerte d'un séisme à Nice, les médias n'étaient pas ceux qui ont été en tout premier informés....
    Ce sont les citoyens des lieux qui ont contacté les médias etc...

    Sur une telle période.... Il devrait y avoir un système où tout est relayé pour être dans l'instantané d'une nouvelle majeure...

    Il est évident, que ce n'est qu'à ces cas, que ces alertes devraient être dans l'instantané....

    Sur des alertes sérieuses, cela peut permettre de déployer des équipes préparées aux séismes ou aux attentats dans la minute qui a suivi l'annonce...

    Nous imaginons, que cela doit déjà exister... Mais, rien de plus urgent à s'adapter aux obligations de prévenir les citoyens d'attaques ou d'intrusion majeure...

    Puisque nous sommes en période d'alerte attentats à devoir prendre en compte...

    Tout doit être mis à la disposition du citoyen pour agir loin de la panique et de s'organiser en cas d'une annonce grave où l'information doit circuler sur les consignes à suivre...

    Et, ceci afin d'éviter la panique et les rumeurs qui pourraient parasiter les interventions ou les nécessités sont à préserver la vie des gens.. En tout premier..

  • Je serai tout de même plus "pondérée" : Je préfère critiquer M HOLLANDE sur le montant alloué à son coiffeur, car la baisse du salaire du Président et les "restrictions" de l'Elysée ne justifient pas, malgré ses dires un tel salaire ! Quant à M. SARKO, je ne parle pas de son maquilleur (ça en dit long sur l'état d'esprit de "maquillage" !!!)...
    Bref : En ce qui concerne tous ces évènements qui sont consternants, qui vont au-delà de l'entendement et qui m'affectent profondément, je pense qu'il faut être très vigilants face au mesures de restrictions et de contrôles et de mise en place de personnels parallèles pour assurer la sécurité. Si tout cela survenait, j'espère qu'il n'y aura pas de bavures, que cela ne deviendra pas des milices, et que l'on ne deviendra pas un Etat qui glisse doucement vers la restriction de nos droits et nos libertés.
    Donc attention aux Partis totalitaires et de droite qui basculent vers....

  • Cette alerte c'est un gadget politique. L'arbre qui cache la forêt de l'absence de volonté et d'efficacité politique

    OUI car rien n'a été fait depuis les derniers attentats

  • Effectivement, j'ai installé cette application et j'ai été alerté bien après avoir vu les infos sur les chaines d'infos.

  • il est plus d agir apres q avant il faut bien que les chance pour la France s amusent

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]