Armées - De Villiers : statu quo, démission ou éviction ?

Armées - De Villiers : statu quo, démission ou éviction ?©LEPOINT
A lire aussi

LEPOINT, publié le lundi 17 juillet 2017 à 12h45

Emmanuel Macron veut casser le chef d'état-major des armées. Il lui fait un procès en "expression publique", alors qu'elle ne s'est pas produite.

Démission ? Limogeage ? Dans la crise ouverte qui oppose désormais le président de la République Emmanuel Macron au chef d'état-major des armées (Cema) Pierre de Villiers (dans cet ordre), l'une des deux options paraît plus probable que le statu quo. Et le dénouement pourrait intervenir avant même le rendez-vous fixé entre les deux hommes pour le 21 juillet à 18 heures. Les choses sont allées trop loin, et rien ne laisse entrevoir une diminution de la tension. Sur Franceinfo, le 17 juillet, le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a poursuivi le story telling élyséen. Il a fait porter au général Pierre de…

Lire la suite sur LEPOINT

 
30 commentaires - Armées - De Villiers : statu quo, démission ou éviction ?
  • Le général De Villiers est un grand militaire, il est au service de la France et non au service de Macron.
    La France restera, Macron passera et c'est le devoir des grands commis de la République de l'empêcher de faire des erreurs.
    Je désapprouverais s'il faisait une demande de mise à la retraite, il n'a rien à se reprocher.

  • Macron commet une grave erreur. Le général de Villiers n'a pas cherché à médiatiser son opinion. Il a seulement répondu aux questions de la commission parlementaire concernant le budget des armées. Cela fait partie de ses attributions puisqu'il est chef d'état major des armées, et c'est son rôle de chercher à obtenir le meilleur budget pour nos troupes. C'est aussi celui de la ministre des armées, étrangement silencieuse.

  • Mais c'est un fils caché d'Erdogan ce garçon !

  • SANCTION  (privé) -

    Il lui fait un procès en "expression publique", alors qu'elle ne s'est pas produite. Il essaie de se faire une stature de président qu'il n'a pas sur le dos d'un général.
    Il ne fait que révéler sa vraie nature

  • vivement le 12 septembre pour la manif les 50% qui on pas voté pour macron dans la rue

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]