Après la mort du juge Lambert, les avocats de l'affaire Grégory appellent à la prudence

Après la mort du juge Lambert, les avocats de l'affaire Grégory appellent à la prudence

Le juge Jean-Michel Lambert, le 1er septembre 2014 au Mans

A lire aussi

AFP, publié le mercredi 12 juillet 2017 à 17h38

Après la mort, probablement un suicide, du juge Lambert, le premier magistrat qui fut chargé de l'affaire Grégory, les avocats du dossier appellent la justice à la plus grande prudence dans cette enquête, relancée récemment 32 ans après les faits.

A 65 ans, Jean-Michel Lambert "est la 3e victime", estime Me Gérard Welzer, un des avocats historiques de la procédure, après le décès du petit Grégory en 1984 et celui de Bernard Laroche, son ancien client, premier suspect tué en 1985 par le père de l'enfant qui le croyait coupable.

"La 4e victime, c'est la justice. Combien (en) faudra-t-il pour qu'on arrive à la sagesse?" demande le conseil. "Je comprends que l'on recherche la vérité, mais dans une affaire qui a 32 ans d'ancienneté, il faut des éléments évidents, incontestables."

Me Welzer ajoute qu'il craignait "un drame" depuis plusieurs semaines, même s'il était loin d'envisager la mort du juge Lambert, en raison de "la tension" qui règne dans cette affaire très médiatisée.

"Il y a un climat qui est absolument épouvantable", renchérit Me Jean-Paul Teissonnière, avocat de Murielle Bolle, témoin clé à l'époque, aujourd'hui mise en examen et écrouée.

"Consterné" par le décès de l'ancien magistrat, qu'il comptait "faire citer comme témoin", il faut désormais selon lui "ménager un temps de réflexion", quitte à ce que "la Chancellerie s'en mêle", car "la direction prise par l'enquête actuellement est complètement déraisonnable".

- "Une certaine lucidité" -

Me Teissonnière critique notamment l'apparition de "nouveaux témoins" et la remise au cœur de l'enquête de la piste Bernard Laroche, dont le juge Lambert était finalement persuadé de l'innocence.

En 1985, le magistrat avait "fait preuve d'une certaine lucidité" en remettant ce dernier en liberté, considère l'avocat de Mme Bolle qui, adolescente à l'époque, avait incriminé son beau-frère pour l'enlèvement de Grégory avant de se rétracter.

L'avocat des parents du garçon de 4 ans retrouvé dans la Vologne, Me Thierry Moser, s'est quant à lui dit "catastrophé" par la mort de l'ancien juge et appelle à "un mouvement de prise de conscience des uns et des autres" pour "éviter un retour à des comportements vécus dans le passé".

"Je lance un appel à la dignité, à la sérénité, pour que la justice fasse son œuvre proprement", a ajouté celui qui suit le dossier depuis le début. Pour autant, pas question de rendre les armes: "La justice doit passer envers et contre tout."

Un avis partagé par son confrère Me Christophe Ballorin, autre avocat de Murielle Bolle, pour qui "il faut absolument continuer" à mener l'enquête. "Il est indispensable de trouver l'assassin, ce sera une catharsis", ajoute-t-il, jugeant qu'il serait "inadmissible de rester sur un échec".

Dans son arrêt de 1993 innocentant Christine Villemin, la cour d'appel de Dijon mettait en garde contre les "pressions" s'exerçant sur les témoins "qui prétendent ne rien savoir ou donnent des faits des versions apparemment contraires aux autres résultats de l'instruction", citant notamment Murielle Bolle.

Tant que ces contraintes existeront, avait alors conclu la cour, "aucune nouvelle audition, confrontation ou autre investigation ne réussira à vaincre leur obstination et à dissiper les brumes épaisses qui subsistent encore".

ode/ppy/nm

 
12 commentaires - Après la mort du juge Lambert, les avocats de l'affaire Grégory appellent à la prudence
  • Les avocats de Laroche et Bolle semblent oublier que le Juge Lambert avait le regret de ne pas avoir mis Murielle Bolle sous protection judiciaire et de l'avoir laissée rentrer auprès de sa famille, si l'on suit ses déclarations (télévisées) il ne doutait pas que Murielle Bolle avait été molestée. J'espère que la justice ne va pas céder à ces pressions médiatiques insultantes pour la mémoire de Grégory.

  • Je sais il ne faut pas critiquer les morts - Mais il n'y a pas de fumée sans feu -
    L'auteur du meurtre et six pieds sous terre - Et de continuer l'enquête ne fera pas revenir le petit Gregory -
    Mais il est également vrai que la gendarmerie et la justice a mal fait son travail -
    Le prochain (faux) suicidé sera peut être le Capitaine SESMA -

  • Me TEISSONNIERE , à t il peur que l'on découvre l'assassin du petit Grégory puisqu'il appellent à la prudence , après la mort du juge Lambert , le juge Lambert n'avais plus rien à voir dans cette histoire actuellement .

    Vous dites, il n'avait plus rien à voir, pas tout a fait, car le juge Lambert devait être convoqué, chose qui devait le mettre mal à l'aise

  • C'est malheureux mais bizzare ! un juge se suicide et la justice appelle à la prudence ! Est-ce qu'elle en fait autant quand c'est un citoyen quelconque ?

  • Oui soyez prudent ! attention aux sacs plastiques ! ne laissez pas vos enfants jouez avec ! Ne les abandonnez-pas !
    Les sacs plastiques tuent aussi les poissons et mammifères de nos océans et mers !
    Interdisons-les !!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]