Antibes: manifestation contre la "détention" des dauphins au Marineland

Antibes: manifestation contre la

Des dauphins du Marineland, le 7 décembre 2016 à Antibes

A lire aussi

AFP, publié le dimanche 14 mai 2017 à 12h17

Antibes: une cinquantaine d'opposants au parc Marineland ont manifesté pour sa fermeture

Une cinquantaine d'opposants au parc Marineland d'Antibes (Alpes maritimes) ont manifesté dimanche pour sa fermeture, huit jours après l'arrêté anti-reproduction des dauphins en captivité, une disposition qui a pris de court le parc aquatique qui compte se battre en justice, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les manifestants ont scandé "Empty the tanks" (Videz les bassins) et déployé des banderoles demandant la fermeture des delphinariums en France. "On salue l'arrêté mais le combat continue pour nous, les dauphins n'ont rien à faire en détention", a expliqué Emmanuelle Sultani, de l'association C'est Assez!

"On envisage un recours à coup d'avocats, je les vois lundi", a annoncé le directeur zoologique du Marineland Jon Kershaw, qui ne décolère pas, à l'AFP : " Je ne sais pas ce qui est possible de faire légalement mais ce qui nous a le plus choqués c'est l'interdiction de la reproduction pour les dauphins. Le reste de l'arrêté, on savait".

"Ce qui me chagrine le plus, c'est que tout ce dossier a été fait avec notre collaboration (... Le dernier arrêté de 1981 était obsolète et nous nous étions nous-mêmes imposés de vastes améliorations", a-t-il ajouté.

Pour les orques, Marineland avait anticipé l'arrêté publié le 6 mai et déjà commencé à mettre ses quatre orques sous contraceptifs, sous la forme d'un liquide ajouté aux rations de poisson, "chaque jour, comme la pilule".

Mais pour les dauphins, "cela nous condamne à séparer des groupes familiaux unis et ce n'est jamais bien de jouer avec les hormones", proteste M. Kershaw, qui supervise une soixantaine de soigneurs. "Cet arrêté a été fait pour le bien-être animal. Or, on va faire souffrir des animaux pour faire plaisir à des activistes, je ne peux pas appeler ça autrement que de la maltraitance!"

Dans une lettre ouverte publiée cette semaine, les soigneurs du parc déplorent eux aussi cette "incohérente décision", estimant que "si la reproduction est interdite, c'est maintenant que commence la maltraitance".

Ce à quoi la fondation Brigitte Bardot, qui soutient l'arrêté, a répliqué : "Si les soigneurs du Marineland d'Antibes se préoccupent soudainement de répondre aux besoins naturels des dauphins qu'ils maintiennent prisonniers, alors qu'ils leur offrent enfin la liberté ! ".

Premier employeur de travailleurs saisonniers dans les Alpes-Maritimes, Marineland, qui emploie 160 salariés à temps plein (et 500 saisonniers entre avril et août), accueille environ 850.000 visiteurs par an.

Un arrêté du ministère de l'environnement du 6 mai a imposé des règles plus strictes aux delphinariums et a interdit la reproduction des orques en captivité.

 
11 commentaires - Antibes: manifestation contre la "détention" des dauphins au Marineland
  • ILS ont raison liberté pour ces magnifiques bêtes sauvages et aussi pour tous les fauves des cirques contraints sous la morsure du fouet à faire des numéros idiots !

  • Un instant, j'ai cru qu'il s'agissait de la propriété des Le Pen à Montretout qui, d'une certaine façon, est aussi une Marineland où les "dauphins" ne sont pas toujours bien traités !

    Excellent, mais elle sait très bien aussi maltraiter les poulpes...

  • Entre coulée de boue et accident avec mort d'homme (= jeune femme noyée par un cétacé récalcitrant),
    tout indique que ce genre de parc n'a plus lieu d'être.
    Le législateur agit tard, mais il agit avec justesse.

  • Concernant certains animaux sauvages, la non disparition d'espèces passe par la reproduction dans les zoos. Cela ne semble (?) pas s'appliquer aux animaux marins. Pourquoi??????
    Ensuite, à l'avenir, nos enfants devront aller à l'étranger pour découvrir les spectacles d'animaux marins. Est ce envisageable? On se supprime le made in France!...

    Pauvres enfants frustrés par leurs parents ! Ils n'ont pas besoin d'aller voir des spectacles d'animaux marins. Il vaudrait mieux leur expliquer que leur place n'est pas dans des bassins à faire les clowns avec leurs dresseurs mais plutôt à vivre leur vraie vie dans les océans avec leurs congénères ! Avez-vous pensé une minute à leurs conditions de détention complètement inadaptée ? En plus d'être emprisonnés ils sont devenus esclaves des humains dans le seul but de les distraire et de leur rapporter de l'argent. Pour arriver à cela ils sont bourrés de tranquillisants pour les rendre moins agressifs (ben oui, enfermés sans vie sociale, ils deviennent fous), ils sont punis s'ils se rebellent ou travaillent mal. Je ne suis pas sûre que vous aimeriez que votre vie se résume à ça ! Un peu de respect quand même pour ces êtres qui n'ont sûrement pas demandé à être là !

  • Surtout encore des chômeurs en perspective...

    Le recours au chantage à l'emploi, c'est bien connu quand on ne veut pas défendre une cause légitime !!!

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]