Annulation du festival de Berck-sur-Mer : la colère de Michael Jones

Annulation du festival de Berck-sur-Mer : la colère de Michael Jones

Michael Jones et Jean-Jacques Goldman lors d'un concert donné le 4 novembre 1985 à Bercy pour le premier anniversaire de Canal+ (archive).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 03 août 2016 à 12h00

- Le complice de Jean-Jacques Goldman devait être la tête d'affiche des "Plages musicales" de Berck-sur-Mer. Mais à peine 48 heures avant, l'événement a été annulé, faute d'un niveau de sécurité suffisant.

Le chanteur voit rouge. -

La menace terroriste aura également eu raison des "Plages musicales" de Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais), après l'annulation des événements estivaux de La Baule, Marseille ou encore Collioure.

Le festival devait avoir lieu du 4 au 7 août, mais les autorités ont préféré l'annuler, 48 heures avant. Selon le maire Bruno Cousein, interrogé par France Bleu Nord, "il s'agissait d'avoir un secteur fermé un peu comme une fan zone, d'avoir un accès avec fouille et palpation". Pour l'édile, impossible de mettre le dispositif en place en si peu de temps.


"IL FAUT LEUR MONTRER QU'ON N'A PAS PEUR"

L'annulation a fait réagir la tête d'affiche du festival, Michael Jones. Contacté par la radio, le chanteur ne mâche pas ses mots. Pour lui, le sous-préfet a fait preuve d'irresponsabilité : "On voit qu'il y a un sous-préfet qui s'y prend trop tard pour organiser la sécurité des gens et donc il tire la couverture vers lui pour dire que ce n'est pas de sa faute". Et de dénoncer la peur du fonctionnaire : "Il faut faire face, il faut leur montrer qu'on n'a pas peur, et là on a un petit sous-préfet qui a peur", lâche-t-il, avant d'ajouter : "Il ne devrait pas être sous-préfet, j'espère qu'on va le remplacer".

Michael Jones est furieux, d'autant plus que l'annulation survient seulement deux jours avant le début des festivités. "Il y a des gens qui ont travaillé toute l'année pour faire ce spectacle. Il y a des gens qui sont venus des États-Unis, et on leur dit : 'ce n'est pas grave, rentrez chez vous'. C'est n'importe quoi. On n'a donné le pouvoir visiblement à un incompétent", conclut-il.
 
73 commentaires - Annulation du festival de Berck-sur-Mer : la colère de Michael Jones
  • A cannes c est simple ils ont résolus pour chaque année le problème d organisation des festivités avec chaque année le tirage à répétition de feux d artifice qui ne nécessite aucune organisation ni agencement et que l on budgétise à grand frais !!!

  • Il faut dire qu'à part "Les Enfoirés "et ce genre de festivals, il n'a rien à se mettre sous la dent...
    Le pauvre !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Encore une fois l'islam dérange notre mode de vie, a Marseille également...., voir l article, partout ils se foutent de nos lois, et de notre façon de vivre, il serait temps d’imposer des restrictions a cette religion , nos politiques ferment les yeux ! maintenant Chevenement passe dans le camps des soumis, le " Che," hummmm tu parles d 'un che !!

  • Visiblement, ce chanteur, qui vit grâce à ses anciens titres avec Goldman, se moque bien de la vie des spectateurs, il faut que l'argent rentre. Si la sécurité ne peu pas être assurée, il faut supprimer cet évènement, ce qui évitera les polémiques stériles et les morts en cas d'attaque.

    votre réaction est conforme à la lâcheté de nos politiques vous êtes lamentable.

    Voila le problème de notre pays, ceux qui ne regardent pas la réalité en face. S'il en avait été autrement, il aurait compris cette décision. Et en cas d'attaque, vous seriez les premiers à venir polémiquer, et vous parlez de médiocrité !!

  • Il a bien raison d'être en colère cela donne du crédit à l'EI et Daesch qui doivent bien rigoler de voir annuler nos manifestations. Si malheureusement ces fous veulent frapper, ils le feront n'importe où. Alors arrêtons la psychose et vivons. Ils nous regardent et s'amusent bien de voir pleurer la France, alors évitons de les conforter dans leur folie.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]