Alerte enlèvement : le père interpellé, les enfants sains et saufs

Alerte enlèvement : le père interpellé, les enfants sains et saufs

Joris, Jad, et Alia sont portés disparus.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 29 mai 2016 à 19h51

Le père soupçonné d'avoir enlevé ses trois enfants s'est rendu auprès des autorités dans la soirée.

Le père soupçonné d'avoir enlevé ses trois enfants après la mort de leur mère dimanche dans le Rhône a été interpellé et les trois enfants ont été retrouvés sains et saufs chez des proches, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

"Il s'est rendu et a dit que les enfants étaient chez sa sœur, ce qui était le cas", a précisé une source proche de l'enquête.

Un peu plus tôt dans la soirée, une alerte enlèvement avait été lancée pour rechercher les trois frères et sœurs, Joris (10 ans), Jad (6 ans) et Alia (5 ans). Leur mère a a été victime ce matin d'une "mort violente" selon les autorités. Cette femme d'une quarantaine d'année aurait été retrouvé dans l'appartement "appartement à son ex-concubin" rapportait Le Progrès. "Ce dernier serait recherché dans le cadre de cette affaire criminelle", écrivait également le site du quotidien.


UN DISPOSITIF EFFICACE

Le plan Alerte enlèvement a été utilisé pour la dernière fois mi-août dernier. Il avait alors permis de retrouver sain et sauf Rifki, un garçonnet de 4 ans d'origine comorienne. Jusqu'à présent, ce dispositif s'est révélé efficace dans tous les cas en permettant de retrouver les enfants enlevés.

Adopté en France en février 2006, il consiste à lancer en cas de rapt d'enfant mineur une alerte massive via une cinquantaine de canaux de diffusion (radio, télévision, sites internet, panneaux de gare et d'autoroutes, panneaux d'affichage urbain, réseaux de la SNCF ou de la RATP, 22.000 bornes de la Française des Jeux) pour mobiliser la population dans la recherche de l'enfant enlevé et de son ravisseur. Selon les modalités du plan, le signalement de l'enfant ainsi qu'éventuellement celui de la personne soupçonnée de l'avoir enlevé et tout renseignement pouvant permettre de retrouver leur trace sont diffusés à intervalles réguliers. À la télévision, une bande défile tous les quarts d'heure, tandis qu'un message en plein écran, avec éventuellement une photo, s'affiche entre les programmes. Les chaînes de la région concernée diffusent des messages plus rapprochés.

Le plan "Alerte Enlèvement", lancé sous l'autorité du procureur de la République, doit être déclenché le plus tôt possible après l'enlèvement car les enquêteurs ont constaté que les premières 24 heures étaient cruciales pour la survie de l'enfant. Il n'est cependant activé que si plusieurs critères sont réunis : il faut un enlèvement avéré et pas une simple disparition, la victime doit être mineure et son intégrité physique ou sa vie doivent être en danger; des éléments d'information doivent permettre de localiser l'enfant.

 
0 commentaire - Alerte enlèvement : le père interpellé, les enfants sains et saufs
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]