Air France: accord majoritaire chez les hôtesses et stewards

Air France: accord majoritaire chez les hôtesses et stewards

Des appareils de la compagnie aérienne Air France à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, le 24 septembre 2014

A lire aussi

AFP, publié le mercredi 12 juillet 2017 à 11h45

Les 13.000 hôtesses et stewards d'Air France vont être dotés d'un accord collectif d'une durée de cinq ans, le syndicat Unsa-PNC ayant accepté de signer le texte après un long bras de fer avec la direction, a-t-on appris mercredi de source syndicale.

L'actuel texte fixant les conditions d'exercice, de carrière et de rémunération des personnels navigants commerciaux (PNC) d'Air France arrivait à échéance fin octobre 2016. Il a été prolongé à plusieurs reprises le temps de parvenir à un nouvel accord.

L'Unsa-PNC et le SNPNC/FO ont mené deux grèves, d'une semaine à l'été 2016 et de trois jours en mars, pour s'opposer aux différents projets issus de la négociation.

Seul un syndicat, l'Unac, avait signé mi-mars un projet d'accord collectif prévu pour 4 ans (2017-2021). Cette signature ne suffisant pas à le rendre juridiquement contraignant, la direction avait défini de manière unilatérale les règles applicables aux PNC pour les trois prochaines années.

Début juillet, la direction a pourtant soumis aux syndicats un nouvelle mouture, valable cinq ans (1er septembre 2017 - 31 octobre 2022) et portant "de 400 à 500 l'objectif du nombre d'embauches PNC" sur cette période.

Elle a en outre mis sur la table un accord visant à limiter l'expansion de la compagnie (projet "Boost") qu'elle entend créer à l'automne, une filiale employant des PNC recrutés en externe. Le texte limite la flotte à 10 avions long-courrier et 18 moyen-courrier et, surtout, exclut toute "mobilité contrainte" depuis Air France vers la nouvelle compagnie.

L'Unsa a consulté ses adhérents qui "se sont prononcés à 61,6% en faveur d'une signature des deux accords", explique-t-elle dans un tract.

L'accord collectif, "malgré quelques mesures productivistes", offre "une protection non négligeable", comparé à une "note de direction bien pire et surtout imposée de façon unilatérale", écrit l'Unsa. Les grèves, moins suivies qu'espéré, ont eu le mérite de "limiter les dégâts".

Quant à l'accord de périmètre, à durée indéterminée, il "a le mérite (...) de garantir une protection aux PNC d'Air France en limitant, dans un premier temps, l'expansion de la compagnie Boost".

L'Unac ayant de son côté déjà signé les deux accords, ces derniers seront juridiquement valables une fois que l'Unsa aura formellement apposé sa signature.

Le SNPNC a de son côté lancé une consultation auprès de ses adhérents, ouverte jusqu'au 24 juillet.

Sollicitée, la direction d'Air France n'a pas commenté dans l'immédiat.

jta/db/cj

 
3 commentaires - Air France: accord majoritaire chez les hôtesses et stewards
  • ces gens la veulent garder leurs avantages , vivement que cette cie ferment ses portes , ils sont trop gatés ...

  • Ces braves gens ont œuvré au maintien de leurs zavantages aquis (ça va jusqu'à la privatisation de blocs toilettes sur long courrier. Ils ne font pas pipi dans le même trou que les clients.) Tout ça pour assurer la perte de compétitivité de leur entreprise et son déclin assuré.
    Ils sont peut-être bon en passage de plateaux repas mais pas forcément en gestion d'une société de transport.

    Cher MaxlaMenace, et oui, il est bien de défendre parfois ses avantages plutôt que d'accepter le pire...
    Pourquoi toujours niveler par le bas ?
    Connaissez vous beaucoup de monde qui accepte de se faire licencier ou rogner ses avantages pour principalement augmenter le dividende des actionnaires ??
    Le déclin de cette compagnie est loin d'être engagé, elle a encore de très belles et longues années devant elle, et c'est ce que je souhaite à ses employés .
    Il est typiquement Français de critiquer ce qui est Français,la jalousie peut être, sûrement même !!!
    Et en ce qui concerne les toilettes privatisées c'est uniquement pour les pilotes par mesure de sécurité après un certain mois de septembre d'une certaine année.....
    Ne mélangez pas tout.
    Bonne journée à tous.

    Déclin pas engagé ? Étudiez l'évolution des parts de marché ou le montant de la dette d'AF. On ne doit pas parler de la même entreprise effectivement.
    J'ai été salarié d'AF pendant 15 an et j'ai décidé de quitter cet univers qui me passionne en constatant l'ampleur des dégâts, Alors votre petit couplet syndical... Il n'y a pas eu et il n'y a pas de licenciement à AF (bien que les résultats l'autoriseraient) et ce sont les grèves à répétition qui nivellent la qualité d'AF par le bas. C'est d'actualité, y en a même une de HOP qui commence aujourd'hui.

  • Trop drôle ... les mieux payés ( compte tenu des nivaux ) qui osent
    se plaindre ...avec quelques heures de pseudo boulot par mois !!!
    Pour ceux qui connaissent ...que vaut le service AIR FRANCE ???
    Pas grand chose .....

    Pas plus mal que les autres

    Cher cramerrab, un bel exemple de jalousie que votre message....
    Vous qui avez l'air de si bien connaître, pourquoi n'allez vous pas faire ce boulot pour quelques heures de pseudo travail et gagner autant.
    Ca a l'air si facile!!!
    C'est sur, c'est beaucoup moins fatiguant de se cacher derrière son écran et de critiquer..
    Ah non ,c'est vrai, vous n'avez sûrement pas le temps, car pour connaître aussi bien le service Air France, vous devez passer beaucoup de temps à voyager, et en première classe bien sûr.
    En tout cas, c'est ce que je vous souhaite.
    Bonne journée.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]